vendredi, décembre 3, 2021
spot_img
AccueilCultureFESPACO 2021 : Le Sénégal contribue à hauteur de 120 millions F...

FESPACO 2021 : Le Sénégal contribue à hauteur de 120 millions F CFA

Le Sénégal est le pays invité d’honneur, mais aussi partie prenante dans l’organisation du FESPACO 2021 (16-23 octobre). Ce qui explique la contribution avoisinant les 120 millions F CFA.

« Le Sénégal va s’investir pour que la fête soit la plus belle possible. Le Burkina Faso nous met à ses côtés pour accueillir les hôtes, à nous convertir en organisateurs et à donner à cette édition le cachet de la téranga », avait dit le ministre de la culture Abdoulaye Diop lors de la cérémonie de lancement, il y a quelques mois. Cela justifie la contribution financière à hauteur de 120 millions F CFA prévue pour la 27e édition du FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou), qui va se dérouler pendant une semaine (16 au 23 octobre) dans la capitale du « Pays des Hommes intègres ».

L’annonce est faite par le secrétaire général du ministère, Habib Léon Ndiaye, lors d’un point de presse ce mardi. « Le chef de l’Etat a demandé de prendre toutes les dispositions appropriées pour permettre une participation de très haute facture du Sénégal en sa qualité de pays invité d’honneur. Il a pris des décisions fortes pour soutenir notre participation », dit-il. En plus de cet important apport financier, il y a la logistique (sonorisation) qui est mise à la disposition du FESPACO et la sponsorisation du «Prix spécial Macky Sall», la grande innovation de cette édition, ainsi que de l’«Etalon d’argent».

Selon Mr Ndiaye, l’invitation faite à notre pays traduit « un sentiment fraternel au regard des relations profondes et sincères qui lient les deux peuples sénégalais et burkinabè. Tout comme leurs présidents que sont Macky Sall et Roch Marc Christian Kaboré ». Avant d’ajouter : « C’est aussi le fruit de l’engagement que nous avons dans le domaine du cinéma à l’échelle africain et mondial. Une grande tradition bâtie sur plusieurs générations de cinéastes dont les plus anciens sont Sembène Ousmane, Moussa Sène Absa, Djibril Diop Mame Betty… Cela vient donner au Sénégal le rang qui est le sien ».

Ainsi quatorze (14) films sénégalais sont sélectionnés dans les différentes catégories de la compétition officielle. Sur un total de 239 choisis parmi les 1132 de cinquante (50) pays qui avaient été inscrits. Mais, informe-t-on, seul le film « Baamum Nafi » de Mamadou Dia est retenu dans la catégorie long métrage fiction pour concourir à la distinction suprême : l’Etalon d’or de Yennenga pour lequel on compte 17 films de seize pays. « Atlantique » de Mati Diop sera diffusé en ouverture de cette édition 2021. Alors que Alain Gomis est désigné parrain du FESPACO pro et des ateliers de Yennenga.

A Ouagadougou, le Sénégal va dérouler son programme artistique et sa grille d’activités établis à cet effet.  Cela pour « mettre en lumière le savoir-faire » de nos acteurs culturels. En plus de la compétition cinématographique, il est prévu des prestations avec le musicien Baba Maal, le balaie Linguère de Sorano, le rappeur Didier Awadi (PBS) et d’autres artistes. Lors de la journée du 21 octobre consacrée au pays invité d’honneur, un hommage sera rendu aux anciens du cinéma local et à Alain Gomis. Il y aura un panel pour réfléchir et échanger sur la relance du secteur. En plus de la participation au Marché international du cinéma et de l’audiovisuel.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img