samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilInternationalEric Zemmour tire sur Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft

Eric Zemmour tire sur Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft

Chassé de Instagram comme un malpropre, Eric Zemmour, dépité, s’en est pris à l’hégémonie américaine des Gafam (Ndlr : acronyme qui utilise les initiales de Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) qui, selon lui, se sont alliés avec l’extrême gauche pour censurer « des opinions qui les dérangent ».

Le compte officiel Instagram du polémiste français d’origine « algérienne » a été fermé le 19 août pour raisons inconnues par décision des managers de l’application qui appartient à Facebook depuis 2012.

« Ce matin, Instagram a pris la décision arbitraire de bannir mon compte officiel. Les GAFAM se sont engagés dans une lutte féroce contre les peuples qui ne veulent pas mourir. Ils peuvent me censurer, mais, ils ne peuvent pas faire taire tout un peuple. », s’est-il indigné sur son compte twitter visité par diantbi.com.

Zemmour dont son nom (qui signifie olivier en berbère) est originaire d’Afrique du Nord, a aussi continué la dénonciation de la fermeture de son compte Instagram en accordant une interview exclusive au média « L’Incorrect Faites le taire », qu’on positionne idéologiquement « entre droite et extrême droite ».

Morceaux choisis.  « La censure dont je viens de faire l’objet de la part d’Instagram – réseau, je le rappelle, détenu par Facebook – montre que les GAFAM ne veulent plus voir une seule tête dépasser. Non contents d’échapper à la plupart des régulations du fait de leur taille gigantesque, les GAFAM cherchent donc à réguler eux-mêmes chaque débat national en censurant ceux qui leur déplaisent. », s’est aussi plaint  Zemmour.

Mark Zukerberg, le Président-directeur général du géant Facebook.

« On assiste à l’alliance, qui peut faire sourire, entre les géants américains de la Tech, toujours plus ivres de leur pouvoir, et des activistes d’extrême gauche qui, ne supportant plus d’entendre des opinions qui les dérangent, les dénoncent en meute sur les réseaux sociaux avec leurs raids de signalements. », fulmine encore Zemmour.

En définitive, Eric Zemmour, candidat « virtuel » pour l’instant de la Présidentielle française de 2022 estime que « en réalité, ce type de réaction témoigne d’une panique totale de la part du politiquement correct. La doxa et le conformisme se radicalisent à mesure qu’ils perdent pied dans l’opinion publique. Ayant perdu la bataille des idées, ils voient dans la censure leur ultime recours. »

Rappelons que le polémiste français doit comparaitre devant le Tribunal correctionnel de Paris le 8 septembre prochain pour « provocation à la discrimination » et « injures raciales » après des propos tenus sur les » migrants mineurs isolés ».

«Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent », avait craché Eric Zemmour, le 29 septembre 2020, en prime time au cours de l’émission « Face à l’info » sur la chaîne CNews, sous les yeux hagards de la présentatrice Christine Kellly. Bref, un polémiste pas comme les autres.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce le. Aurait dû être censuré depuis le début , Dieudonne pour moi s à été traîné dans la boue et ce site et porte au tribunal . Ce mec il se déteste lui même et déteste tout ce qui est mieux que lui et pourtant on lui a offert tous les plateaux de tv pour continuer à semer la haine , insulter , discriminer. Maintenant boulot le museler en fait une fausse victime

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img