jeudi, décembre 2, 2021
spot_img
AccueilPeopleDieyna Baldé partie pour se tirer d'affaire

Dieyna Baldé partie pour se tirer d’affaire

C’est la semaine prochaine (mardi 7 septembre) que la chanteuse Dieyna Baldé sera édifiée sur sort. Avec le retrait de la plainte par le plaignant Bril Fight 4, par ailleurs son petit ami, elle est partie pour se tirer d’affaire.

La jeune artiste musicienne, Dieyna Baldé (18 ans), pourrait échapper à une condamnation dans l’affaire qui l’oppose au rappeur Bril Fight 4 avec la complicité de son frère Aly Baldé et de Pape Ba. Sa comparution ce matin devant le tribunal des flagrants délits de Dakar n’a pas connu l’effet escompté. Vu l’ampleur que ce contentieux (entre deux amoureux) a prise avec une forte médiatisation.

En effet, la partie civile s’est tout simplement désistée. Djbril Mbaye Fall « aka » Bril Fight 4 a dit au juge qu’il retirait sa plainte et a affirmé n’avoir pas été victime d’extorsion de fonds. Ainsi qu’il n’y a pas eu une diffusion de données à caractère personnel (vidéos et photos). Des éléments à charge que le tribunal a écartés après avoir entendu la prévenue, qui est revenue sur les faits avant de regretter et de s’excuser.

Toutefois, l’action publique se poursuit et Dieyna Baldé est incriminée pour vol de téléphones portables. Les avocats des deux parties ont plaidé pour l’acquittement de la chanteuse (révélation du télé-crochet « Sen P’tit Gallé » sur la TFM) et compagnie. Là où le procureur a demandé une application bienveillante de la loi. Le jugement est mis en délibéré pour le mardi 7 septembre prochain.

En attendant, Dieyna Baldé est retournée au pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec où elle séjourne depuis 4 jours dans le cadre de la mise en quarantaine édictée par le protocole covid-19 de l’administration pénitentiaire. Pour rappel, elle était accusée de cambriolage, vol de téléphones portables, chantage et menace de diffusion d’images à caractère privé.

Une enquête poussée de la police avait conduit à sa garde à vue à la division spéciale de lutte contre la cybercriminalité (DSC) et son déferrement au parquet puis sa détention.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img