vendredi, décembre 2, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueAbdoul Mbaye craint l’élimination physique d’adversaires politiques

Abdoul Mbaye craint l’élimination physique d’adversaires politiques

Commentant l’invalidation par le Conseil constitutionnel de la liste majoritaire de Yewi Askan Wi pour les Législatives du 31 juillet prochain, Abdoul Mbaye, le Président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) craint désormais « l’élimination physique d’adversaires politiques » au Sénégal, tout en dénonçant les discours actuels de l’entourage du président Macky Sall qui font entrevoir le « pire ».

« L’élimination de l’adversaire politique pour vaincre caractérise Macky SALL, par la manipulation judiciaire, par un parrainage anti constitutionnel, par les erreurs matérielles au moment des actes de candidatures. Demain par l’élimination physique ? Qu’il modère les discours actuels de son entourage avant que le pire ne survienne! », a pesté le fils de fils Kéba Mbaye sur sa page facebook visitée par diantbi.com.

Avant d’ajouter vindicatif, « de toutes façons, Macky SALL finira par partir. Le vrai problème est qu’il emportera beaucoup de monde avec lui. Ils tomberont tous dans l’abîme de la non-justice et de l’injustice. L’histoire de l’humanité regorge de précédents pour qui sait réfléchir. » 

Face au maintien du parrainage condamné par la justice internationale (NDLR arrêt CEDEAO), le Président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) Abdoul Mbaye avait déjà alerté que désormais, les Sénégalais devaient « attirer l’attention du reste du monde » sur ce qu’il appelle « les pratiques abominables de Macky SaLL qui malmènent la démocratie sénégalaise ».

 «  Y’en a marre de toujours suivre Macky SALL dans ses complots contre l’opposition. Le maintien d’un parrainage condamné par la justice internationale devrait conduire au boycott des élections législatives. Pourquoi participer à un jeu dont il fixe les règles pour être certain de le gagner? Nous ne servirions plus de faire valoir dans une démocratie malmenée qui ne l’est plus que de nom. », a dénoncé l’ex Premier ministre très marketing du successeur de Me Abdoulaye Wade.

Dans une lettre ouverte explicite publiée aujourd’hui par diantbi.com, Serigne Abdou Mbacké, le Khalife Baye Cheikh Khady, Darou Moukhty a aussi pour sa part averti avec diplomatie et courtoisie Macky Sall des dangers qui guettent le Sénégal après l’invalidation de la liste de Yewi Askan Wi, en prélude aux élections législatives du 31 juillet prochain. Wait and see.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img