lundi, février 6, 2023
spot_img
AccueilPolitiqueAffaire Adji-Sonko : "Yewwi" demande l'impartialité de la justice

Affaire Adji-Sonko : « Yewwi » demande l’impartialité de la justice

La coalition « Yewwi Askan Wi » est déterminée à se battre aux côtés du leader du parti PASTEF Ousmane Sonko. Pour que justice soit faite dans l’affaire qui l’oppose à la dame Adji Sarr.

La conférence des leaders de la coalition « Yewwi Askan Wi » n’attend pas plus des magistrats en charge du dossier Adji Sarr-Ousmane (une affaire de viol présumé dans un salon de massage) que de jouer la carte de l’impartialité. « Nous leur rappelons qu’ils seront aussi jugés par le peuple et l’histoire. Ils ne devront pas vendre leur dignité, leur personnalité en exécutant des tâches pour satisfaire la volonté d’un Président de la République, qui ne sait plus quoi faire », martèle Cheikh Ahmed Tidiane Youm du PUR lors de la rencontre avec la presse ce matin.

A l’en croire, Macky Sall est obsédé par une troisième candidature. Ce qui explique « tous ces stratagèmes et subterfuges qui ont comme soubassement l’élimination de ses opposants politiques les plus sérieux et de se retrouver devant à un peuple, qui ne saura pas quoi faire. C’est pour cela que nous demandons de ne pas lui permettre d’en arriver là », indique le n°2 du parti des « Moustarchidines ». Avant d’appeler les militants et sympathisants de « Yewwi » à la sérénité. « Le pouvoir s’est transformé en sapeur-pompier pyromane. Son objectif est de semer le chaos ».

En effet, croit-il, « l’audition d’un opposant ne nécessite pas un déploiement des forces de défense et de sécurité. On n’a pas besoin de tout cela, mais le Président de la République veut pousser les Sénégalais à la faute pour pouvoir installer un climat d’insécurité et de mettre en place un régime d’exception, afin de dérouler son programme. Il faut comprendre cela et de rester alerte ainsi que vigilent, mais dans la responsabilité. Pour ne pas permettre la réalisation de son ambition mortifère ».

Par conséquent, « nous lançons un appel à nos concitoyens en leur disant que la situation est grave. Elle l’est plus qu’en 2011 (crise socio-politique engendrée par la 3e candidature du Président Abdoulaye Wade). Nous demandons de ne laisser rien passer, de se tenir debout et de faire bloc avec la coalition « Yewwi Askan Wi » pour faire face… Ousmane Sonko ayant conscient de cela a souhaité être entendu », a dit Cheikh Ahmed Tidiane Youm. Et de regretter qu’une affaire privée soit dévoyée et transposée sur le terrain politique.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img