dimanche, décembre 5, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueAlioune Ndoye, monsieur 10 000 problèmes vous salue bien

Alioune Ndoye, monsieur 10 000 problèmes vous salue bien

Secoué présentement par une affaire de délivrance de certificats de résidence, le maire de Dakar-Plateau Alioune Ndoye entretient un début de polémiques sur les listes électorales en vue des locales. Le ministre des Pêches et de l’Economie maritime n’est pas réputé tendre.

Le maire socialiste de Dakar-plateau, Alioune Ndoye, résiste à la fronde qui couve actuellement dans sa commune. Ses administrés lui reprochent entre autres d’avoir récupéré la délégation de signature des mains des officiers d’état-civil et de bloquer la délivrance des certificats de résidence leur permettant de s’inscrire sur les listes électorales. Modus operandi du premier magistrat de Dakar-plateau : tout centraliser au niveau de son bureau afin de signer personnellement et de façon sélective les certificats de résidence. Selon toujours les habitants de la commune, Alioune Ndoye peaufinerait une stratégie toute politique : empêcher l’inscription massive des primo-votants sur les listes électorales en vue des locales de janvier 2022.

Attendu au tournant, le maire socialiste et non moins ministre des Pêches et de l’Economie maritime se mure pour le moment dans le silence. Aucun communiqué officiel de la mairie ou message personnel ne sont venus en réponse à ces accusations. « Les certificats de résidences sont délivrées par l’état-civil et la sous-préfecture. Le maire est un officier d’état civil. Il peut à tout moment déléguer sa signature à qui il veut, comme il peut ne pas le faire, s’il n’en sent pas la nécessité », s’est borné à dire un des conseillers municipaux à la mairie de Dakar-plateau.

Pas même la déclaration salée du parti Pastef, principal parti d’opposition du pays, n’est venue ébranler la sérénité de l’accusé. « Le maire, sans aucune base légale, s’est autoproclamé seul signataire de ce document administratif. Il a ainsi de facto dessaisi les officiers d’état civil, les commissariats de police, les brigades de gendarmerie ainsi que les préfectures de leur compétence à délivrer les certificats de résidence. Cela constitue en toute vérité une velléité de blocage dans la délivrance desdits certificats et une volonté de favoriser ses militants au détriment des autres sur qui ils n’ont aucune emprise. C’est une rupture d’égalité dans la délivrance des certificats de résidence. Alioune Ndoye comme ses compagnons de Bby, fidèles à leurs habitudes, s’illustrent ainsi dans ce qu’ils savent le mieux faire: frauder et encore frauder pour gagner sans gloire et sans vergogne des élections », vitupéraient les militants de Pastef Dakar-plateau.

Alioune Ndoye, connu pour sa froideur, n’est pas homme à se laisser emporter par les émotions. Nommé ministre des Pêches et de l’Economie maritime en novembre 2019, le successeur de Aminata Mbengue Ndiaye a depuis appris à faire avec la contestation. La façon politicienne avec laquelle il avait su gérer l’épisode de la réhabilitation du marché Sandaga, la polémique sur la délivrance des licences de pêche et sa supposée méconnaissance du secteur de la pêche montre à suffisance que l’homme n’est pas un tendre malgré ses dehors pondérés.

Depuis le temps qu’on lui reproche d’être « sourd, muet et aveugle aux sollicitations des populations et à leur mal-vivre, regimbant aux conseils, allergique à la critique, avec pour seule préoccupation occupant son esprit : renforcer son pouvoir et en abuser, n’hésitant pas à trahir, à piétiner, à humilier alliés et administrés», le maire de Dakar-plateau bataille avec son monde. En vrai monsieur problèmes.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img