samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueBarthélémy Dias, "el pistolero" dans l’oeil du cyclone

Barthélémy Dias, « el pistolero » dans l’oeil du cyclone

Décrié pour sa gestion du foncier de sa commune, Barthélémy Dias fait mine pour le moment de ne pas entendre la clameur populaire et politique. Le maire socialiste de Mermoz Sacré-Coeur, qui veut briguer la municipalité de Dakar, ne part pas en terrain conquis.

D’ordinaire très prompt à répondre du tac au tac à ses détracteurs, Barthélémy Dias affiche par contre un silence inquiétant face à l’attaque frontale du Collectif pour la défense des intérêts de la commune de Mermoz Sacré-coeur qui l’accuse « de détournement d’objectif du terrain de 12.067 mètres carrés qui se situe en face de la Boulangerie jaune ». « Ce terrain litigieux est attribué par la municipalité pour un aire de jeu à but non lucratif.


Ce projet n’a pas été voté au sein du conseil municipal, ce qui justifie le détournement d’objectif décrié.
Nous avons plusieurs fois interpellé le maire Barthélémy Dias mais ce dernier reste toujours de marbre sur cette affaire », ruait dans les brancards les membres dudit collectif le 9 août dernier.

Du côté de la Mairie, à Sicap Baobabs, c’est silence radio. Le maire socialiste, qui a décidé de ne pas polémiquer sur cette affaire, aurait intimé l’ordre à ses proches collaborateurs d’en faire de même. Pendant ce temps, les membres du collectif accusateurs continuent de décrier la gestion foncière de Barthélémy Dias dans la commune. « Le maire a attribué ce terrain à des hommes d’affaires sans foi ni loi de façon nébuleuse et sans concertation satisfaisante », dénonçaient encore les pourfendeurs de Dias fils. Pire : les accusations se font plus politiques. « Dias est en train de brader le patrimoine foncier de la commune dans le seul but de se constituer un bon butin de guerre en perspective d’une éventuelle campagne pour la conquête de la mairie de Dakar pour laquelle il a déclaré sa candidature ».

Barthélémy Dias, maire de la commune Dakar Mermoz Sacré Coeur (Sénégal).

En effet, s’étant déclaré en mai dernier candidat à la mairie de Dakar, le compagnon politique de Khalifa Sall n’avait pas pris de gants pour faire dans l’effet d’annonce. « Dakar, il faut qu’on se comprenne, il y a énormément de bruit. Dakar est notre base politique. Nous sommes candidats à la mairie de Dakar et c’est notre droit le plus légitime. Personne ne m’empêchera d’être candidat à la mairie de Dakar ». Cette tonitruante sortie donne-t-elle du crédit à ses accusateurs ? « Ces membres du collectif pour la défense des intérêts de la commune de Mermoz Sacré-coeur ne sont que des politiciens encagoulés envoyés sur le terrain par des responsables au pouvoir pour mettre en mal le maire Barthélémy Dias avec les populations à quelques mois des élections locales », souffle sous le couvert de l’anonymat un conseiller municipal de la mairie.


Barthélémy Dias est à la croisée des chemins. S’il prend le risque d’aller à l’assaut de la mairie de Dakar en janvier 2022, il lui faudra se découvrir et se décider à «sacrifier » la mairie de Mermoz-Sacré Cœur réputée très juteuse. Seulement, il se susurre qu’il chaufferait le fauteuil municipal à un de ses hommes pour assurer ses arrières. Les affaires et les accusations, elles, n’attendent pas. De son propre aveu, la commune est depuis longtemps dans le viseur des inspecteurs de la Cour des comptes et de l’IGE. « Je leur souhaite la bienvenue», avait simplement lâché Barthélémy Dias, dans un ricanement dont lui seul à le secret. Rira bien qui rira le dernier.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img