samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueBBY : Fatou Thiam égratigne Mary Teuw Niane

BBY : Fatou Thiam égratigne Mary Teuw Niane

Le Professeur Mary Teuw Niane est, depuis l’officialisation de sa candidature à Saint-Louis, la cible de ses frères de parti. Il vient de recevoir en pleine figure des coups de griffes venant de Fatou Thiam, une des « Amazones » de « Benno ».

C’est parti pour les querelles de personne au sein de la coalition « Benno Bokk Yaakaar » (BBY) en perspective des investitures pour les prochaines élections locales. En effet, ceux-là qui osent contester l’autorité du chef s’exposent à un lynchage médiatique. Ils sont sévèrement pris à partie. Comme l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur Mary Teuw Niane qui vient d’annoncer sa candidature « irréversible et irrévocable » pour briguer la mairie de la ville de Saint-Louis. Sans attendre le « décret » signé par le locataire du palais de la République.

Pour l’ex-députée Fatou Thiam, proche de l’édile sortant de Ndar Guedj, « on peut avoir des ambitions, mais il faut savoir reconnaitre ses limites. Mary Teuw Niane sait bien que Mansour Faye n’est pas son égal ». Mieux, il se doit d’être reconnaissant à son égard. « Car s’il a figuré dans le premier gouvernement du Président Macky Sall, c’est parce que Mansour avait demandé qu’on fasse de lui un ministre pour le département de Saint-Louis. Il faut être généreux pour agir de la sorte. Surtout qu’il avait préféré se contenter d’un poste de directeur » argumente la dame au micro de Seneweb tv.

A l’en croire Marie Teuw Niane est tout sauf un compagnon loyal. « Sa démarche est maladroite, mais ça ne nous surprend pas. En 2011, quand il y a eu la polémique sur la 3e candidature, il est allé signé une pétition contre le Président Abdoulaye Wade, qui avait fait de lui le recteur de l’Université Gaston Berger (UGB). Il est parti pour réitérer le même coup. Ses agitations ont commencé lors des évènements du mois de mars dernier (3 jours d’émeutes). Lui et d’autres ont fait montre de lâcheté durant cette période, croyant que le pouvoir allait basculer ».

Selon Fatou Thiam, « chacun était en train de chercher un refuge. Et Mary Teuw Niane n’avait pas hésiter à recevoir chez lui à Saint-Louis Ousmane Sonko (leader du parti PASTEF qui était au cœur des incidents de mars). Alors que lors de la venue à Saint-Louis du Président Macky Sall qui l’avait nommé ministre puis PCA de Pétrosen, il avait brillé par son absence prétextant qu’on ne l’avait pas associé à l’accueil. Quand on est membre d’un parti, on n’attend pas d’être convié (…) Il doit se battre et donner du respect à Mansour Faye grâce à qui il a occupé de hautes fonctions dans ce pays ».

Sohttps://www.youtube.com/watch?v=6yvbBVgUhfAurce Youtube :

Avant de conclure : « Qu’il maintienne sa candidature. Il sera humilié. Tous ses proches collaborateurs l’ont quitté pour rejoindre le maire. Il faut être lâche pour faire certaines choses. Ce qu’il a à faire, c’est d’aller dans son village derrière Diama (communauté rurale) pour briguer la mairie, mais pas la ville de Saint-Louis. Il n’y a personne derrière lui, il va s’en rendre compte le jour des élections. Il ne sera même pas troisième. Il n’a qu’à venir s’aligner et qu’on travaille à donner un autre mandat à Mansour Faye ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img