mardi, février 7, 2023
spot_img
AccueilPolitiqueBBY : « Macky 2012 » boycotte le séminaire de la coalition

BBY : « Macky 2012 » boycotte le séminaire de la coalition

Les partis rassemblés au sein de la structure « Macky 2012 » ne vont pas prendre part au séminaire de la coalition au pouvoir sur la prochaine échéance électorale.

« Quelle coalition pour la victoire en 2024 ». C’est le thème du séminaire organisé par « Benno Bokk Yaakar » à partir de ce vendredi sous la présidence du chef de l’Etat Macky Sall. L’occasion d’élaborer « les orientations stratégiques, les plans d’actions opérationnels, réalistes, capables de redynamiser la majorité (au pouvoir) et de reprendre l’initiative politique sur le terrain dans la confrontation des idées et des programmes ». En plus de dévoiler le candidat pour la prochaine élection présidentielle en 2024. Mais tout cela se fera sans les partis regroupés au sein de la structure « Macky 2012 ».

Selon Mouhamadou Moustapha Diagne, par ailleurs président de la Synergie Républicaine, « les réformes doivent être discutées. Sauf que nous constatons que le travail sera fait par un groupe restreint. Nous n’allons pas cautionner des décisions pour lesquelles nous n’avons pas été impliquées. Tout ce qui se fait sans toi, c’est contre toi ». Pour lui, « il faut la démarche du « G5 » composé de APR, AFP, PIT, LD MPT et Rewmi. Ce ne sont pas de grands, mais de vieux partis. On prend des gens qui sont sur la scène politique depuis la « 2e Guerre Mondial », alors qu’en face les acteurs sont de la génération des années 70 et 80 ».

Mouhamadou Moustapha Diagne fondateur « Macky 2012 ».

« Macky 2012 » sonne ainsi la révolte. « Nous n’acceptons pas que n’importe qui dirige la coalition… Rien dans le séminaire ne nous engage. D’ailleurs, après l’annonce des résolutions, nous ferons une sortie pour donner notre position », lance Mouhamadou Moustapha Diagne, directeur de la Formation et de la Communication au ministère de l’Education Nationale. Avant de poursuivre : « Nous avions des mandats de nos partis. Le premier cycle (2012-2022) du compagnonnage est terminé. Pour continuer, il faut en discuter avec notre seul interlocuteur le Président Macky Sall ».

Sur la question de la 3e candidature, ces compagnons de la première heure restent loyaux et se remettent à la décision du Conseil Constitutionnel. « On ne peut pas choisir un arbitre et lui dire ce qu’il doit siffler. La question est réglée en 2016. Il faut regarder la vérité en face. La candidature est déjà validée. Maintenant, on parle de débat moral. En polititique, il n’y a pas d’état d’âme. Ce qui nous engage, c’est nos partis », indique-t-il. En clair, « Macky 2012 » ne s’opposera pas si au sortir du séminaire « Benno Book Yaakar » décide d’offrir un autre mandat à son leader.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img