samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueBoubacar Biaye : « Le mensonge a pris le dessus sur la...

Boubacar Biaye : « Le mensonge a pris le dessus sur la vérité dans l’affaire des passeports diplomatiques »

Les députés ont voté (83 voix pour, 0 contre et 3 abstentions) la levée de l’immunité de Boubacar Biaye, ainsi que de Mamadou Sall, afin de pouvoir se mettre à la disposition de la justice dans l’affaire des passeports diplomatiques. Ce qui serait une supercherie, selon l’élu de Sédhiou qui plaide non coupable.

C’est fait. L’Assemblée Nationale a procédé ce matin à la levée de l’immunité parlementaire des députés de la majorité présidentielle cités dans un trafic de passeports diplomatiques, révélé le 6 septembre dernier. Dont le cerveau présumé El Hadji Diadji Condé se trouve en prison depuis huit semaines. L’un des deux élus (accusés) en l’occurrence Boubacar Williemmbo Biaye, par ailleurs président du Conseil départemental de Sédhiou, a profité de cette occasion pour… se disculper. Même s’il dit « n’avoir pas pris la parole pour clore le débat, n’ayant pas ce pouvoir parce que nous sommes dans un État démocratique ».

Avant de poursuivre : « Je n’ai pas aussi la prétention de me laver à grande eau parlementaire non plus pour me défendre. Ce n’est pas mon objectif. Car j’aurai l’occasion de le faire au lieu indiqué et devant la personne indiquée. Ce n’est pas la mission de l’Assemblée Nationale de juger un député. Depuis le début de cette affaire, le diable a utilisé la plume et le micro pour pilonner les institutions de la République et pour mettre à terre notre diplomatie. Sur une question qui pouvaient être réglée avec raison et non passion. C’est pourquoi je demande aux gens de revenir à la raison ».

Pour le député Boubacar Biaye, « la passion est un danger puisqu’elle divise, apporte la tragédie et crée des conflits. Si nous la bannissons, nous aurons à gagner pour l’union des cœurs, l’unification du pays et avoir une même convergence. Ainsi que de pouvoir rétablir la vérité partout ». Ce plaidoyer est, à l’en croire, motivé par un constat amer fait durant cette période de grande agitation autour de l’affaire des passeports diplomatiques. « Machiavel avait pris le dessus sur Platon, le mensonge avait pris le dessus sur la vérité. Ce qui ne devrait pas être le cas », souligne-t-il.

Par conséquent, Il appelle à formuler des prières en faveur de son accusateur El Hadji Diadji Kondé. « C’est un citoyen sénégalais que nous n’avons pas le droit d’abandonner. Certes, il a commis une erreur par présomption, mais il a une famille. Que Dieu soit avec lui là où il est et lui accorde la lucidité de supporter le fardeau qu’il considère être posé sur lui.  Puisque la volonté du peuple, c’est que nous soyons des citoyens accomplis et responsable. Il a besoin d’être un homme responsable. S’il est dans ce genre de difficulté, la nécessité pour lui est qu’il assume ses responsabilités et les conséquences de ses actes ».

Une manière de charger Diadji Condé qui était au cœur de ce micmac. Et de réitérer sa bonne foi : « le peuple a besoin de clarté dans cette affaire des passeports diplomatiques, qui est une question très importante. Quand elle sera réglée, cela permettra au pays de retrouve la sérénité. La vérité doit jaillir. Ce qui ne sera pas possible, s’il fouit sa responsabilité. Pour ma part, je renouvelle ma loyauté à la République qui m’a accompagné en m’inscrivant à l’école, m’assurant une éducation et me recrutant en tant que fonctionnaire de l’Etat. Cette République n’a pas le droit de témoigner ma trahison ».

D’où la sérénité que le député Biaye affichait à l’Hémicycle avec un discours qui se veut sincère. « Lorsque l’information est sortie, après avoir été mis au courant par un collègue, j’ai appelé le président de l’Assemblée pour dire ce que j’en connais. C’était en présence du président du groupe parlementaire de « Benno Bokk Yakaar ». Une façon de matérialiser la loyauté que je voue à la République (…) J’avais dit qu’il n’avait nullement besoin de lever mon immunité, parce que ça allait être long alors que la justice doit aller vite dans ce dossier. J’ai pris la ferme résolution d’être présent à toutes les étapes de la procédure ».

Source Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=qR-9rIFJRbw

Dans la foulée, il a salué le soutien indéfectible de ses pairs députés, des populations de la région de Sédhiou et de sa famille biologique. Avant de lancer : « Il s’agit là d’une démarche qui permet à notre institution, l’un des piliers de notre État de droit, de faire son travail de la manière la plus sereine. Et si je suis coupable j’aurai la responsabilité de porter la Coupe comme Jésus Christ a porté la Coupe devant la croix. Dire le droit, c’est ce qui est bien pour tout le monde ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img