vendredi, décembre 2, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueCampagne électorale : Les « Serviteurs-MPR » plaident la cause des agriculteurs

Campagne électorale : Les « Serviteurs-MPR » plaident la cause des agriculteurs

Le développement du Sénégal passe nécessairement par un investissement important dans l’agriculture. C’est la conviction des « Serviteurs-MPR » dirigés par le journaliste Pape Djibril Fall.

Pour les « Serviteurs-MPR », les choses doivent changer à partir du 31 juillet dans la gouvernance du Sénégal. Si bien sûr la prochaine législature joue son rôle de contrôle de l’action de l’exécutif. Selon le leader de cette coalition Pape Djibril Fall, « en considère la structure de notre l’économie, les 70% sont soutenus par le secteur primaire. C’est-à-dire l’agriculture, l’élevage et le pêche où s’active la majorité des Sénégalais à faible revenu. Ils font tout le travail dans des conditions difficiles. Et ils vivent dans précarité ».

Par conséquent, « nous ne pouvions pas continuer de constater cette situation déplorable sans rien faire », souligne le journaliste. Avant de dénoncer : « Pour ce qui concerne l’agriculture, le gouvernement du Sénégal prévoir d’injecter 70 milliards F CFA pour cette période d’hivernage. Nous trouvons que cela est tout simplement un manque de vision et de volonté pour régler les difficultés des cultivateurs. Bizarrement, ce qui avait été investi lors des deux dernières années n’est pas contrôler ni évaluer par l’Assemblée nationale ».

Les « Serviteurs-MPR » trouvent que les choses ne doivent plus se passer ainsi.  « Car l’agriculture est déterminante pour le développement de notre pays. Ce mépris à l’égard de ce secteur stratégique explique que nos gouvernants étaient obligés, à cause de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, d’aller quémander des vivre à l’étranger. Alors que nous avons les ressource humaines et naturelles (sol, vent, soleil, eau) pour réaliser l’autosuffisance. Il faut juste y mettre les moyens matériels nécessaires. Ce qui revient au gouvernement et à l’Assemblée nationale », dit Pape Djibril Fall.

Et de lancer : « Nous connaissons la situation dans laquelle vivent les Sénégalais des profondeurs… On ne peut accepter qu’on est une société comme ICS à Mboro et avoir des problèmes pour disposer de l’engrais. Cela est une aberration et ça doit cesser. Les agricultures ne doivent plus se plaindre de ne pas pouvoir en disposer. Il faut aussi penser à mécaniser l’agriculture avec des machines qui vont permettre de réaliser de grandes productions. Le Sénégal doit pouvoir vivre de la richesse de sol. Et cela se décide à l’Assemblée nationale ».  

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img