mardi, février 7, 2023
spot_img
AccueilPolitiqueCes journalistes à la salle des banquets de Macky Sall

Ces journalistes à la salle des banquets de Macky Sall

Après Abdou Latif Coulibaly, Yakham Mbaye, Souleymane Jules Diop, Yoro Dia nommé samedi Porte parole et coordonnateur de la communication de la Présidence de la République en remplacement de Seydou Guèye est venu compléter la constellation de journalistes et hommes de communication qui gravitent autour de la galaxie Macky Sall depuis quelques années, dans une perspective de fin de règne difficile à structurer et à faire passer du point de vue de sa perception optimale au niveau des populations sénégalaises. Une des prouesses de Macky Sall a été de rassembler tout ce monde hableurs autour de lui sans tambour ni trompette.

Sa dernière chronique « INDIGNATION ILLÉGITIME » parue le 14 septembre sonnait sur les airs de Neko Demna. Dans ce texte, Yoro Dia y vantait les qualités intellectuelles de Leopold Senghor, Cheikh Anta Diop, Boubacar Boris Diop ou Souleymane Bachir Diagne, tout en déversant sa bile avec condescendance sur Guy Marius Sagna, Karim Xrum Xram et Ci.

Ce texte prémonitoire de la « transhumance » de Yoro Dia n’a pas surpris certains observateurs qui étaient au courant de sa proximité avec le régime de Macky Sall. Yoro Dia rejoint donc cette constellation d’hommes de com jadis « acerbes » contre Me Abdoulaye Wade et « dociles » avec Macky Sall. Yoro Dia est ainsi présent rendez vous du donner et du recevoir pour devenir des boucliers communicators d’un Macky Sall qui va finir dans quelques mois son deuxième mandat.


Yoro Dia a donc franchi le rubicon. Il fallait plus du courage que la prestance et de l’éloquence pour le faire. Si Madiambal Diagne avec honnêteté, n’a jamais caché sa proximité avec Macky Sall, celle de Yoro Dia était un plus diffuse, mais il a rejoint d’autres cadors comme Yakham mbaye (DG Soleil), le philosophe et poète Hamidou Kasse (ancien DG Soleil), Abdou Latif Coulibaly, ministre secrétaire général du gouvernement.


Yakham Mbaye, l’ami de Aliou Sall
Avec Yakham Mbaye qui était craint pour sa plume acerbe et ses infos bétons, Macky Sall a montré qu’il était un homme qui sait faire des antagonismes une dualité agissante. Le mari de Marième Faye Sall a su faire disparaître la véhémence du fondateur du journal « Libération » made in Sénégal, qui était considéré comme une référence du journalisme d’investigation… offensif et rebelle.

Yakham Mbaye, l’un des journalistes les plus réseautés du Sénégal, ancien Directeur de publication du Populaire qui était même craint par Wade, a aussi rangé sa carrière aux oubliettes, en regagnant les prairies marrons. Hormis l’actuel DG du quotidien Le Soleil, Macky Sall a aussi réussi à faire retourner la veste à Hamidou Kasse (ancien DG Le Soleil) et à Souleymane Jules Diop.

Souleymane Diop : de l’insulte au ceebu jeen à l’Unesco

Ce dernier qui avait dit que le Sénégal était à l’envers depuis qu’un homme comme Macky Sall rêvait d’être président de la République. Aujourd’hui, Souleymane Jules Diop, l’insulteur du Canada, qui a dirigé le PUDC (Programme d’Urgence de Développement Communautaire du Sénégal). après avoir été secrétaire au gouvernement a finalement été parachuté récemment Ambassadeur extraordinaire, Président du Groupe des Ambassadeurs africains à l’Unesco. On se demande encore comment Macky Sall a réussi à faire changer fusil d’épaule à l’ancien journaliste de Walfajri qui a été malmené par les anciens gardes de corps du président Me Abdoulaye Wade.

Abdoul Latif Coulibaly, vigie de la bonne gouvernance devenu muette

Quid d’Abdoul Latif Coulibaly dont certains jugeraient sa présence dans le camp de l’APR (Alliance pour la République) comme une anomalie antipathique. Car, l’auteur de Wade, un opposant au pouvoir, l’Alternance piégée, est devenu un fleuve tranquille qui même s’il écrit de temps en temps, c’est juste pour magnifier la politique de Macky Sall et le PSE (Plan Sénégal Emergent). C’est peut-être le plus grand stratagème qu’a réussi avec brio le patron de l’APR en faisant de ce journaliste « loup », une « agneau » politique au sein de l’APR. Ce n’est pas pour rien qu’il occupe dans le nouveau gouvernement d’Amadou Bâ le poste de ministre secrétaire général du gouvernement.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img