mardi, février 7, 2023
spot_img
AccueilPolitiqueCoalition "YAW" : Quel avenir politique pour Bara Gaye ?

Coalition « YAW » : Quel avenir politique pour Bara Gaye ?

Le tout nouveau vice-président à l’Assemblée nationale a pris du galon au sein de la coalition « Yewwi » où son avenir politique se dessine entre PUR et PASTEF. Bien qu’un retour au PDS n’est pas à écarter.

En adhérant à « Yewwi Askan Wi » (YAW) au mois d’octobre dernier, le député-maire Modou Bara Gaye disait :  » Nous n’avons pas voulu nous écarter de la volonté populaire, parce que cette coalition est constituée par les partis les plus représentatifs du Sénégal. Donc, nous ne pouvons pas ramer à contre courant des intérêts du peuple ». C’était sans doute pour baliser la voie pour un meilleur avenir en politique. La stratégie est payante : il obtient un deuxième mandat de maire de la commune de Yeumbeul Sud et s’est fait élire député.

La cerise sur gâteau pour le responsable libéral (membre du Parti Démocratique Sénégalais), c’est le très honorable poste de 5e vice-président dans le nouveau bureau de l’Assemblée nationale (14e Législature). Un ensemble de faits qui ouvrent une piste sur sa vie de politicien. L’ancien chef de l’UJTL pourrait ainsi basculer vers un autre camp de l’opposition. Surtout qu’il est « courtisé » de partout au sein de « YAW », sa famille d’adoption. Son dernier post facebook laisse croire à cette éventualité.

Elu 5e vice-président dans le bureau du Parlement.

« Ce privilège (d’être vice-président du Parlement), je le dois presque exclusivement à la générosité sans limite de Serigne Mouhamadou Moustapha Sy Almaktoum, président du Parti de l’Unité et du Rassemblement. Que je remercie du fond du cœur », a écrit Bara Gaye. Pour rappel, c’est le PUR qui avait facilité son entrée dans la grande coalition « Yewwi Askan Wi ». Cette bienveillance des Moustarchidines à l’égard du maire de Yeumbeul Sud n’est pas gratuit. « On veut faire de lui le leader politique du parti », confie un de ses proches.

Ce qui serait une offre intéressante pour Bara Gaye (43 ans), qui nourrit de grandes ambitions et est certainement animé par l’envie de rendre au PUR la monnaie de sa pièce. Mais une autre donne pourrait tout remettre en question. En effet, il entretient de bons rapports avec le leader du parti PASTEF Ousmane Sonko, qui le veut à ses côtés. « Ce dernier trouve en lui de grandes qualités et échange beaucoup avec lui », nous informe-t-on. D’ailleurs, il avait fallu son intervention pour convaincre les patriotes de le laisser diriger la liste de YAW à Yeumbeul Sud.

Entre le PUR avec un costume de patron et le PASTEF pour se retrouver sous l’ombre de Sonko, Bara Gaye est face à un choix cornélien. Et pour cause ! « Il ne va pas se décider aussitôt. Le mieux est de rester focus autour de l’essentiel. En étant au service de la coalition « Yewwi » et d’attend le moment opportun », indique notre source. Avec la certitude de ne pas intégrer le « Macky », malgré les appels incessants du Président de la République. D’autant plus que les résultats des dernières échéances électorales annoncent le déclin de « Benno ».

Il y a aussi l’épisode de 2013 avec son emprisonnement (6 mois) pour offense au chef de l’Etat. Une épreuve douloureuse qui avait failli noyer sa carrière politique. Une collaboration avec le pouvoir est donc à évacuer. Mais ce qu’on ignore, c’est les intentions de Bara Gaye au niveau du PDS où le député-maire garde un pied et compte des sympathisants. La preuve, il n’a toujours pas démission de son parti de cœur. Avec le retour des frustrés souhaité par l’ancien Président Abdoulaye Wade, d’aucuns le désigne déjà comme étant l’homme de la situation en d’inéligibilité de son mentor Karim Wade.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img