samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueElections locales : Antoine Diome, candidat du report ?

Elections locales : Antoine Diome, candidat du report ?

A couteaux tirés sur la question des listes électorales, l’opposition et le pouvoir se renvoient la responsabilité de l’enlisement du processus. Avec un possible report des élections locales ?

« Le ministre de l’Intérieur (Antoine Diome, Ndlr) aurait demandé aux préfets et sous-préfets, de se pourvoir en cassation. Ce qui dénote une volonté de vouloir saboter les élections locales ». La déclaration est de Cheikh Tidiane Youm, responsable du PUR et membre de la coalition Yewwi Askan WI. Cette sortie est une réponse à la réplique du ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, demandant aux préfets d’introduire des recours contre les décisions de certaines Cours d’appel qui les ont désavoués sur le rejet de certaines listes de la coalition YAW.

Ces préfets et sous-préfets, acculés et pressés par l’opposition en plus du désaveu servi par la Justice, ont trouvé protection et réconfort auprès du ministre de l’Intérieur, Antoine Diome. « Cette administration territoriale, le travail des femmes et des hommes qui la composent est exemplaire, par leur engagement et leur dévouement au service exclusif de l’Etat », a indiqué le ministre de l’Intérieur, comme pour narguer l’opposition.

Face à la presse ce mercredi pour alerter l’opinion nationale, les leaders de YAW ont révélé qu’une note interne du ministre Antoine Diome demande aux préfet de ne pas appliquer les décisions des Cours d’appel ordonnant la réintégration des listes de Yewwi Askan Wi. « Soit il ne veut pas que ces listes ne participent pas aux élections ou il vise à reporter les élections. Ce n’est pas innocent, ce n’est pas gratuit », a tonné hier Khalifa Sall, leader de Taxaawu Sénégal et membre de YAW.

Enfonçant le clou, Cheikh Tidiane Youm est convaincu que le régime de Macky Sall ne veut pas aller aux élections en janvier prochain. « Ce régime se nourrit de sondages. Ils savent qu’ils vont perdre. Et cela signifie que le président ne peut pas prétendre à un 3è mandat. Et toutes ces manoeuvres, c’est pour reporter les élections locales. Mais, la coalition Yewwi Askan Wi ne l’acceptera pas. Les élections se tiendront à date échue…». Vraiment ?

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img