vendredi, décembre 3, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueLa CCR accuse : « Ousmane Sonko éprouve une haine viscérale à...

La CCR accuse : « Ousmane Sonko éprouve une haine viscérale à l’endroit de Macky Sall »

La Convergence des cadres républicains (Ccr) a caricaturé le leader du parti Pasteef les Patriotes, Ousmane Sonko comme un «homme aux visées funestes » qui a articulé tout son discours sur la Covid 19 de vendredi dernier en point de presse sur « la haine viscérale qu’il éprouve » à l’endroit du chef de l’État, Macky Sall.

La Convergence des cadres républicains (Ccr) n’a pas donc tardé à apporter la réponse du berger à la bergère, suite au point de presse du leader de Pastef Ousmane Sonko qui avait jeté des pierres dans le jardin de Macky Sall qu’il avait désigné dans la foulée comme le principal responsable et coupable de la résurgence de pandémie du Covid 19 au Sénégal, sur fond de variant Delta.

Lors de son point de presse, Ousmane Sonko avait préconisé la suppression tout simplement du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) dirigé par Aminata Mbengue Ndiaye du Parti socialiste et le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) dont le président est Idrissa Seck, le leader du parti Rewmi.

Ce qui a fait sortir de ses gonds la Convergence des cadres républicains (Ccr) qui estime que «L’État s’est, grâce au management du président Macky Sall, engagé à accélérer la cadence dans la fourniture de vaccins et l’ouverture d’espaces dédiés pour permettre aux Sénégalais de se préserver dans la chaîne de contamination.»

Avant d’accuser que «c’est dans ce contexte de mobilisation nationale que le virus politique tente de nous distraire avec comme variant un politicien aigri et malhonnête qui cherche à surfer sur le deuil collectif. N’ayant aucune compassion pour les victimes, arrogant et ignorant jusqu’au protocole sanitaire, ce soi-disant opposant pousse le ridicule jusqu’à évoquer un certain échec de la riposte nationale».

Et de poursuivre plus acerbe encore, «au lieu d’aller se faire vacciner et sensibiliser les Sénégalais à suivre la tendance, le virus personnifié trouve du plaisir à surfer sur le mal qui empêche le peuple de dormir. Qu’à cela ne tienne, les souhaits obscurs et visées opportunistes ne pourront faire flancher l’engagement citoyen des services de l’État à faire face au mal».

Rappelons que Ousmane Sonko, le leader du parti Pasteef avait aussi révélé, lors de son point de presse qu’avec les « 60 milliards payés pour le nouvel avion de Macky Sall ( NDLR : Airbus A-320 NEO), le Sénégal aurait pu avoir 2000 lits de réanimation» et ainsi endiguer la pandémie de Covid 19 à l’heure du variant Delta.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img