mercredi, décembre 7, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLe capitaine Touré, Le Leviathan et le Jugement dernier

Le capitaine Touré, Le Leviathan et le Jugement dernier

Radié de la Gendarmerie, il y a un an, le capitaine Seydina Touré reste convaincu que la justice immanente de DIEU sera inéluctable et implacable pour ses ces « personnalités de sa hiérarchie qui se sont liguées avec des hommes politiques » pour lui porter préjudice, il y a un an, jour pour jour.

La dernière sortie du capitaine Touré relayée par la Mafia Kacc kacc fait froid dans le dos. Il a été avec Ndèye Ndiaye des dégâts collatéraux de l’affaire Adji Sarr. Si la dame a été remarquable avec ses bébés prématurés et la disparition de son salon Sweet Beauté, le capitaine Seydina Oumar Touré, lui, a aussi été chevaleresque et vaillant dans son comportement malgré sa radiation de la Gendarmerie sénégalaise.

Aujourd’hui en, ce 11 mars 2022, un an jour pour jour, le capitaine Touré était conduit aux arrêts de rigueur avant d’être radié. Si Abdou Diouf avait radié des policiers, c’est le régime de Macky Sall qui a cette fois envoyé balader ce capitaine dans une affaire qui eu une tournure politique avec en filigrane, l’affaire Boughazelli (affaire de faux billets) et le présumé viol de Adji Sarr par Ousmane Sonko, suivi des évènements de mars qui ont causé 13 morts.

« Certaines personnalités de ma hiérarchie se sont liguées avec des hommes politiques »

Un an après pour le capitaine Seydina Oumar Touré reste droit dans les bottes, même si le Léviathan reste toujours aussi froid et monstrueux. «Aujourd’hui vendredi 11 mars 2022, correspondant au vendredi 12 mars 2021, faisant un an que j’ai été conduit aux arrêts de rigueur à tort. Ceci après que ma hiérarchie m’ait confié une enquête que j’ai effectuée correctement comme je l’ai toujours fait, pour des cas sérieux et avérés. Dans leurs magouilles, à tort certaines personnalités de ma hiérarchie se sont liguées avec des hommes politiques, m’ont surveillé, m’ont fait écouter et à la suite ont préféré me radier plutôt que d’accepter ma démission. », se souvient-t-il amer et stoïque.

Mais, le capitaine Touré en convoquant religion et métaphysique est resté plus que philosophique après cette année tumultueuse qui a secoué la bâtisse de la nation sénégalaise réputée être un havre de paix avec des citoyens pacifiques jusqu’à la moelle.

Le Capitaine Seydina Oumar Touré n’a pas oublié. Il a certes pardonné. Tout est pardonné, mais, en à croire à cette dernière sortie anniversaire, le jugement dernier approche à grand pas et la justice immanente de DIEU va sévir inéluctablement et de façon implacable.

« Des décisions illégales à l’encontre de gens honnêtes »

« Personnellement, je vous pardonne, mais, ceux qui vivront longtemps seront témoins de ce que DIEU réserve à ces « personnes », qui pour assouvir leur désir sont prêt à prendre des décisions illégales à l’encontre de gens honnêtes dont le seul « tort »est d’avoir fait correctement leur travail. Je suis persuadé que le temps leur montrera que l’on offense pas tout le monde. Ils verront que pour les innocents, le futur peut renfermer la promesse d’une récompense, mais pour les traîtres le passé ne peut que les rattraper et leur infliger ce qu’ils méritent, ce n’est qu’une question de temps. », menace-t-il.

Le juriste a accepté ainsi la sentence divine, car, ne t’arrivera que ce qui doit t’arriver. Tout est déjà écrit, les plumes levées et l’encre séchée. « Alhamdoulilah Merci mon Seigneur »,loue-t- il tout en invoquant la fameuse phrase « Pas de divinité à part Dieu, pureté à toi, j’ai été vraiment du nombre des injustes» qu’avait prononcé le prophète Yunus ((Jonas) dans le ventre de la baleine avant d’être sauvé par DIEU.

Dans cette épreuve qui a été le corollaire d’un an de privations, Seydina Touré reste toutefois inébranlable et croit dur comme fer que demain fera jour pour les honnêtes gens et aussi la nuit sombre viendra pour les gens des ténèbres de l’injustice.

« Le destin est vérité mais chacun est maître de ses actes et doit en assumer entièrement les conséquences.La promesse d’Allah est vérité, Observons ensemble la suite. Je doute que cela ne vous épargne, mais je prierai pour que le seigneur vous pardonne car dans mon cœur il n’y a pas de place pour la haine et je crois fermement que le Seigneur rétablit toujours, la vérité, car Dieu n’est par essence,que *VÉRITÉ*. », philosophe ce capitaine radié comme un certain Ousmane Sonko de la fonction publique. Coïncidences…

Et enfin plus métaphysique que jamais, le capitaine Touré, comme pour rappeler que même le règne de Pharaon, de Nemrod et de tous les autres tyrans de l’humanité rejoindront tôt ou tard les poubelles de l’histoire, a aussi cité le verset 26 de la sourate 2 du Coran Al Imrane : « O Allah, Maître de l’autorité absolue. Tu donnes l’autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l’autorité à qui Tu veux; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent ».

Radié officielllement le 07 juillet 2021

Pour rappel, c’est le mercredi 07 juillet 2021 que le capitaine Touré avait reçu la notification officielle de sa radiation des contrôles de la gendarmerie nationale sénégalaise, consécutif au décret n°2021 – 830 du 17 juin 2021, portant sa radiation des cadres de la gendarmerie nationale sénégalaise.


Auparavant, il a été incorporé dans la gendarmerie nationale le 03 décembre 2012 au grade de sous-lieutenant (premier grade d’un officier d’active) par le décret 2015-301 du 09 mars 2015, avant de faire huit (08) ans, six (06) mois et quatorze (14) jours de service actif au sein de la gendarmerie sénégalaise. DIEU saura reconnaître les siens. Wait and see…

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img