lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueLe Président Macky Sall assume ses relations avec Tony Blair

Le Président Macky Sall assume ses relations avec Tony Blair

Malgré les accusations de l’opposition, le Président Macky Sall assume sa collaboration avec l’ancien Premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair.

Il y a deux mois, les projets de lois portant modification du code pénal et du code de procédure pénale (renforçant la lutte contre le terrorisme) avaient provoqué un tollé dans l’opposition politique et la société civile. En soupçonnant même une main étrangère derrière cette initiative du Président Macky Sall jugée liberticide et périlleuse. Et le leader du parti PASTEF, Ousmane Sonko, avait désigné nommément Tony Blair (ancien PM du Royaume-Uni de 1997 à 2007) et Nicolas Sarkozy (ex-Président de la France de 2007 à 2012).

« Ces dernières années, Tony Blair est venu au Sénégal, au moins, à quatre reprises. A chaque fois, il a eu des rencontres à huis clos avec Macky Sall. Ce qu’aucun sénégalais ne peut avoir » avait révélé le premier des « patriotes » dans une déclaration. Avant d’ajouter : « Je rappelle que cette même loi contre le terrorisme, Blair l’avait proposé à son assemblée et ça a été sa défaite la plus cuisante. Aujourd’hui, il est le premier conseiller de Macky Sall. C’est lui qui parle à son oreille (…) Un fin manipulateur ethnique qui a provoqué le conflit au Kosovo, en Irak ».

Des assertions qui ne semblent pas ébranler le locataire du palais de la République où l’ex-patron du « 10 Downing Street » continue à avoir ses entrées. « J’ai eu un entretien fructueux ce jour (hier lundi) avec M. Tony Blair. Nous avons échangé sur la collaboration conviviale et efficace entre le Sénégal et le « Tony Blair Institute » dans les domaines de la santé, de l’agriculture, des TIC et de l’énergie », écrit le Président Macky Sall sur son compte twitter. Une manière d’assumer sans ambages ses relations de travail avec l’ex-PM de la Grande-Bretagne.

Même si Ousmane Sonko soutient mordicus qu’il s’agit d’une coopération dangereuse pour le pays et qui, en plus, coûte cher aux contribuables. « Ces anciens chefs d’Etat (Tony Blair et Nicolas Sarkozy) signent des contrats très lucratifs avec le gouvernement sénégalais, uniquement pour donner des conseils au Président Macky Sall » affirmait le président de PASTEF et un des ténors de la coalition « Yewwi Askan Wi ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img