vendredi, décembre 2, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLégislatives 2022 : « AAR Sénégal » exige le respect de la loi électorale

Législatives 2022 : « AAR Sénégal » exige le respect de la loi électorale

La coalition « AAR Sénégal » n’acceptera pas de compromis face à une probable invalidation de la liste nationale « Benno » et de certaines listes départementales « Yewwi ».

Les derniers rebondissements sur le processus électoral en perspective des Législatives (31 juillet prochain) révèlent des anomalies dans les listes de deux grandes coalitions de partis politiques. Il s’agit de « Benno Bokk Yakaar » et « Yewwi Askan Wi » qui se sont laissées piéger par la règle de la parité, qui n’a pas été respectée. La première sur la liste proportionnelle (au niveau des suppléants), la seconde sur les listes majoritaires (15/25 départements). Une situation compliquée pour ces bastions antagonistes, mais surtout pour le ministère de l’Intérieur à travers la DGE (Directions Générale des Élections), chargée de valider ou de rejeter.

Cela fait ainsi intervenir un troisième acteur en l’occurrence la coalition Alternative pour une Assemblée de Rupture (AAR/Sénégal). Thierno Alassane Sall et sa bande exigent « l’application de la loi dans toute sa rigueur contre les erreurs notées sur certaines listes, notamment la question des désistements, de la parité et de la correction des erreurs matérielles et qu’il n’est pas question de trouver des arrangements pour fermer les yeux ». De ce fait, AAR « se gardera le droit de réagir à toute compromission sur le dos des populations et demande que les Législatives se tiennent à date échue ». (Voir vidéos avec les réactions de « Benno » et « Yewwi »)

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img