vendredi, décembre 2, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLégislatives 2022 : Jamra appelle à ne pas se substituer aux institutions 

Législatives 2022 : Jamra appelle à ne pas se substituer aux institutions 

A la suite de la polémique autour des résultats du scrutin de dimanche, l’ONG islamique Jamra invite les coalitions « Benno » et « Yewwi-Wallu » à laisser les institutions jouer leur rôle.

« Donner des résultats électoraux (Benno Bokk Yakaar) alors qu’on en a pas la prérogative légale ou jubiler pour célébrer une victoire (Yewwi Aslan Wi) que les institutions judiciaires n’ont encore attribuée à personne, c’est s’octroyer des rôles dévolus à d’autres institutions (…) Dans toutes les démocraties du monde, il y a des instances légalement habilitées à proclamer des résultats électoraux. Ou alors, faudrait-il, parce que vous ne leur faites « pas confiance » supprimer les tribunaux, dissoudre la CENA (Commission Électorale Nationale Autonome du Sénégal), renvoyer tous les juges au chômage, pour laisser à chaque coalition de partis le soin d’imposer ses propres résultats ?!

La loi de la jungle, en quelque sorte, source de désordre et de chaos ! Qu’Allah nous en préserve ! De plus, ce n’est pas « li ñi afficher ci bureaux de vote-yi » qui peut faire office de résultats définitifs. Depuis que des élections sont organisées au Sénégal, les résultats issus des bureaux de vote, notamment les procès-verbaux signés par les mandataires de partis, sont d’abord passés au crible par la Commission électorale, qui s’appelait ONEL (Observatoire national des élections), sous le régime du président Abdou Diouf, et qui s’appelle aujourd’hui CENA (Commission Électorale Nationale Autonome du Sénégal).

Ces résultats sont ensuite centralisés par les 46 tribunaux départementaux. Avant d’être entérinés par le juge électoral, qu’est le Conseil constitutionnel, il va de soi que les partis et coalitions qui étaient en lice disposent d’un délai légal, prévu par le Code électoral, pour introduire d’éventuels recours. Ce ne sont donc ni les « procès-verbaux » des bureaux de votes, ni les « estimations » de la presse, encore moins les « projections » des états-majors politiques qui sont habilités à donner les résultats électoraux définitifs. »

(ONG Islamique Jamra)

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img