vendredi, décembre 2, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLégislatives 2022 : Tamba et Kédougou promettent la victoire à « Bokk Gis-Gis liggeey »

Législatives 2022 : Tamba et Kédougou promettent la victoire à « Bokk Gis-Gis liggeey »

Les populations des localités de Tambacounda et Kédougou s’engagent à faire le plein de voix pour une victoire de la coalition conduite par Pape Diop et Aliou Sow.

Le passage de la coalition « Bokk Gis-Gis liggeey » dans la région orientale du Sénégal est prometteur. Les populations ont déjà choisi les couleurs de leur bulletin de vote : « Bleu-Blanc-Gris ». La dame Thiowel Sy confirme : « Nous n’allons pas nous mettre à discourir longtemps. Il faut tout simplement aller, tôt le matin du 31 juillet, faire ce que nous avons à faire. C’est-à-dire donner la victoire à Pape Diop et compagnie à Tambacounda. Qui veut gagner ici devra forcément passer par nous ».

Un autre mandataire de la localité de Salemata (Kédougou) renchérit : « La bataille c’est le 31 juillet. En 2017, Les populations ont vécu des choses et des évènements que tout un chacun parmi vous connaît. C’est à la jeunesse de prendre ses responsabilités. La politique, c’est l’art de faire la cité. Ce n’est pas pour se battre, ce n’est pas pour invectiver. Nous promettons d’apporter des changements, d’être des députés debout pour notre région et le peuple sénégalais. Leur interface avec le gouvernement ».

 Les responsables de la coalition « Bokk Gis-Gis liggeey » sont donc repartis avec l’espoir de remporter la majorité lors des élections législatives. Plus particulièrement à Tambacounda où le parti de Pape Diop s’est distingué lors des Locales (janvier dernier). En gagnant une commune en plus de 4 conseillers départementaux et 1 conseiller municipal. Mamadou Bâ prévient leurs concurrents « qui sont passés en distribuant de l’argent, des sacs de riz avant de transporter les populations au stade ».

Pour lui, « ceux-là doivent savoir que ce n’est pas comme ça qu’ils vont remporter ces élections ». Une autre militante Fatou Bintou Ba acquiesce : « Nous avons notre dignité… A Tamba les élèves et les étudiants sont fatigués. Ils sont contraints d’abandonner les études pour prendre les « jakarta » (moto servant de moyen de transport en commun). C’est cela que nous combattront une fois à l’Assemblée nationale ».  

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img