jeudi, décembre 2, 2021
spot_img
AccueilPolitique« Les propos de Cheikh Yérim Seck sont indéfendables »

« Les propos de Cheikh Yérim Seck sont indéfendables »

Le journaliste Adama Gaye estime que les « propos de Cheikh Yérim Seck sur un effacement » des élections départementales et municipales du 23 janvier 2022 sont « indéfendables ». L’influenceur africain, auteur du livre « Otage d’un Etat » qualifie même la posture de l’ancien journaliste de Jeune Afrique de « déconsolidante » pour le « calendrier républicain » sénégalais.

Dans une interview accordée à 7TV avec la journaliste Maimouna Ndour Faye, Cheikh Yérim Seck a déclaré que les prochaines Locales ainsi que les Législatives de 2022 devraient être couplées et pourraient être décalées et se tenir en 2024 avec la Présidentielle.

« Cheikh Yerim Seck, est-ce du guissaneh ou un hameçon lancé au peuple que de prédire la non tenue des Locales en Janvier? Poisson-pilote? Qui y trouve son compte? Je trouve dangereuse cette posture déconsolidante de notre calendrier républicain. Indéfendables, les propos de Yerim Seck sur un effacement des locales. Sénégalais, cessez de vous pâmer pour un rien. Allez au delà du blabla. On banalise le meurtre de notre démocratie. En misant sur notre passivité. Après les êtres, on tue les élections! », a martelé l’ancien journaliste de Jeune Afrique sur sa page facebook visitée par Diantbi.com qui compte d’ailleurs 38 475 abonnés.

« Cheikh Yerim est mon cadet dans la vie et le journalisme mais en combat politique, il n’y a pas de concessions. J’espère que son passage télévisé, hier, chez MNF ne participe pas du plan de l’Alpha Condé Sénégalais d’empêcher les élections locales. », a aussi précisé le brillant journaliste Adama Gaye.

Le journaliste Adama Gaye estime que les « propos de Cheikh Yérim Seck sur un effacement des locales » sont « indéfendables » et qualifie la posture de l’ancien journaliste de Jeune Afrique de « déconsolidante » pour le « calendrier républicain » sénégala

Le cas échéant si la prédiction de Cheikh Yérim Seck se réalisait, l’opposition sénégalaise ne pourra non seulement pas changer les mairies actuelles majoritairement de la mouvance présidentielle, mais aussi, ne pourra pas de surcroît, instaurer une cohabitation au sortir d’éventuelles Législatives avant la fatidique élection présidentielle de 2024.

Rappelons que le président de la République du Sénégal Macky Sall a pris un décret rendu public le lundi 27 juillet 2021 pour fixer la date de la révision exceptionnelle aux dates du samedi 31 juillet au mardi 14 septembre 2021 sur l’ensemble du territoire national, en prélude aux élections départementales et municipales du 23 janvier 2022.

2 Commentaires

  1. Ballon de sondage de Macky , si c’est avéré ce ne serait pas seulement tuer notre démocratie mais une forfaiture de plus à combattre

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img