samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueLocales 2022 : Abdoul Mbaye tire encore sur le «Macky»

Locales 2022 : Abdoul Mbaye tire encore sur le «Macky»

L’ancien premier ministre Abdoul Mbaye se désole de la stratégie du patron de la coalition « Benno Bokk Yaakaar » consistant à reconduire ses maires sortants pour les prochaines élection loacles.

A trois mois des élections locales (23 janvier prochain), la liste des investis du côté de la coalition au pouvoir est très attendus par les amateurs et les acteurs du jeu politique sénégalais. Le voile se lève sur le mystère d’ici la fin de la semaine prochaine. Même si nos confrères du journal L’Observateur ont vendu la mèche, en faisant une révélation de taille sur la stratégie du patron de « Benno Bokk Yaakaar », Macky Sall, pour surmonter la problématique des investitures. Cela consiste à « reconduire certains maires sortants ».

Une décision prise à la suite d’une « série de rencontres avec des leaders et responsables d’entités membres de la mouvance présidentielle ». Ainsi que « sur les résultats du taux de renouvellement des communes qui montrent qu’au Sénégal, les maires sortants ont rarement perdu les élections s’ils se représentent » rapporte la même source. Avant de souligner que « l’expérience et l’implantation du maire seront des éléments importants dans les critères de choix ». Qu’on se le tienne pour dit !

Cette révélation a une nouvelle fois fait réagir le président du parti ACT (Alliance pour la Citoyenneté et le Travail), Abdoul Mbaye qui épie les moindres faits et gestes de son ex-mentor au palais de la République. « On prend les mêmes pour (leur) ajouter 5 autres années aux huit passées. Bilans et mal gouvernance ne sont pas pris en compte. Rester est l’essentiel. Tels sont les règles chez « BBY ». La démocratie sénégalaise en prend un sacré coup, la gestion des collectivités locales aussi », indique-t-il.

Un autre tir (à sec) sur sa cible préférée le « Macky ». En effet, il s’agit de leur cuisine interne que certains observateurs de la scène politique trouvent être une stratégie bien pensée. « C’est une excellente idée, une preuve de réalisme politique. On ne change pas un cheval qui gagne (…) Il ne faut pas aller à l’aventure, il est un peu risqué de changer. Ces élections locales sont stratégiques. On a vu l’engouement qu’elles suscitent. Les partis (coalitions) ont envie de se mesurer, de savoir ce qu’ils pèsent », dit le journaliste Assane Samb au micro de RFM.

Le Président Macky Sall veut sans doute rendre aux Maires « Benno » la monnaie de leur pièce.

Et Momar Thiam, docteur en science de la communication et de l’information, renchérit : « Si on regarde la carte électorale dans les régions où il y a les grandes communes, on trouve des têtes de gondole. A Ziguinchor, on a Abdoulaye Baldé qui est un allié. A Saint-Louis, on a Mansour Faye qui est le beau-frère du Président. Il y a aussi Thiès et autres. En prenant cette décision, il s’évite une implosion en interne. D’un point de vue purement politique, c’est légitime. Maintenant sur le plan électoral, seuls les résultats peuvent dire si cette stratégie est gagnante ».

Pour autant, cela n’enlève rien à la pertinence de la lecture du leader de ACT Abdoul Mbaye, qui est dans une logique d’opposition radicale depuis son éviction du poste de Premier ministre et son départ du camp de « Benno » en septembre 2013.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img