lundi, décembre 5, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueMacky Sall : « Il y a beaucoup à faire sur l’emploi des jeunes » 

Macky Sall : « Il y a beaucoup à faire sur l’emploi des jeunes » 

La problématique de l’emploi des jeunes au Sénégal a été au cœur des débats lors du lancement de la semaine départementale qui leur est dédiée.

La semaine départementale de la jeunesse a été lancée ce samedi au CICAD de Diamniadio (Dakar). L’occasion pour le Président de la République Macky Sall de persuader cette catégorie importante de la population à entretenir l’espoir. Dans la mesure où son gouvernement œuvre pour lui assurer des lendemains meilleurs. « Ce que nous avons trouvé sur place, depuis 1960, a été doublé dans tous les domaines… Vous ne pouvez pas avoir cela et accepter qu’on vous raconte des choses qui ne tiennent pas », lance-t-il.

Avant d’ajouter : « Quand on parle de l’emploi, cela suppose d’abord que l’économie fonctionne. Ceux qui vous disent le contraire sont en train de vous tromper. Ils doivent parler sur la base de chiffres, de la réalité. Il vaut mieux faire état de l’évolution du pays, du bilan et de l’action du gouvernement. On ne juge pas un pouvoir en s’appuyant sur rien du tout, sur du « wakh sa khalate ». On doit éclairer la population. Maintenant, s’il est établi que nous n’avons pas travaillé, on n’a qu’à chercher des gens meilleurs ».

Toutefois, le chef de l’État reconnaît : « Malgré tout cela, il y aura toujours à faire. Je ne vais jamais dire que nous avons tout accompli. Ce qui n’est pas possible. D’ailleurs, nous n’avons pas encore réalisé la moitié de nos ambitions pour le pays. Donc nous sommes conscients qu’il y a encore beaucoup de choses à faire dans l’emploi, la formation, l’entreprenariat et le développement. Parce quand un pays avance, la population exprime à chaque fois des besoins auxquels le gouvernement se doit de subvenir ».

Il s’agissait pour le Président Macky Sall de « parler à cœur ouvert » aux jeunes de son pays. « La vie est faite de défis. C’est un père qui s’adresse à vous. A votre âge, nous avons vécu les mêmes difficultés. C’est un passage obligatoire dans la jeunesse. Nous avons rêvé, nous avons aussi douté par moments. En se demandant si on pourra sortir du chômage, quand on va fonder une famille. Parfois, nous avons voulu changer le monde, croyant que nous pouvons faire basculer le pays. Devenus des adultes, nous avons compris que la vie a des tons variés ».

Et de poursuivre : « La vie est fait de hauts et de bas. Elle n’est pas monotone. On ne peut gagner éternellement. Il faut comprendre cela et l’accepter. On ne peut pas avoir ce qu’on veut tout de suite et maintenant. Cela est impossible. Une personne doit pouvoir évoluer. Si on veut réussir d’un coup, on risque de faire des choses qu’on peut regretter. Grandir et gagner en maturité, c’est ce que nous souhaitons à tous les jeunes du Sénégal ». Avant d’apporter des réponses à leurs nombreuses questions sur l’emploi, le financement des projets et la formation.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img