mercredi, décembre 7, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueMairie Dakar : Barthélémy Dias à fond dans la coopération décentralisée

Mairie Dakar : Barthélémy Dias à fond dans la coopération décentralisée

En l’espace d’une semaine, le maire de Dakar Barthélémy Dias a enchaîné les audiences avec des partenaires étrangers. Un levier important pour le développement économique des collectivités territoriales.

Cinq semaines après son installation à l’hôtel de ville, le nouveau maire de Dakar est déjà dans le temps de l’action. Le renforcement de la coopération décentralisée est l’un des premiers actes posés par Barthélémy Dias, conscient que cela est plus que jamais nécessaire. En effet, elle s’insère dans le cadre plus large de la politique extérieure des collectivités, reposant sur un échange de savoir-faire, de méthodes et de compétences dans tous les domaines. Mais surtout, elle est un levier pour le développement économique territorialisé.

Dans cette perspective, l’édile de la capitale du Sénégal a rencontré le vice-président du Conseil Régional de Rabat-Salé-Kenitra, Mr Aziz Hilali. « L’audience a porté sur le « Projet Majal » (renforcement des rôles des citoyens, des associations communautaires dans le suivi et l’évaluation des politiques publiques), les échanges d’expériences et les domaines de coopération entre Dakar et Rabat pour les équipes municipales nouvellement installées », informe Bathélémy Dias.

Avec Mr Aziz Hilali, vice-président Conseil Régional de Rabat-Salé-Kenitra (Maroc)

Auparavant, dans le but de consolider les capacités de la Couveuse d’Entreprises pour la Promotion de l’Emploi par la Micro-entreprise (CEPEM), logée au siège du Fond de Développement et de Solidarité Municipale (FODEM), « la municipalité de Dakar et Les Offices Jeunesse Internationaux du Québec (Canada) ont procédé à la signature d’un protocole d’entente. Les deux organismes se sont engagés à offrir aux jeunes Dakarois des opportunités de réaliser des projets entrepreneuriaux ».

Dans la foulée, le maire a reçu une délégation de la Société Financière Internationale (IFC) de la Banque Mondiale, « qui a pour mission d’améliorer les conditions de vie des populations en favorisant l’essor du secteur privé dans les pays en développement ». La collaboration est accentuée sur « l’assistance technique et le financement des projets d’infrastructure structurants ». Les hôtes du maire : Alice Laidlaw (Global Cities Manager), Nicolas Souche (Chief Investment Officer) et Océanie Souleiman (Operations Officer).

Avec la délégation de la Société Financière Internationale (IFC) de la Banque Mondiale.

Cette dynamique ne fait que mettre en évidence la vision et l’ambition de Barthélémy Dias qui, dans son discours lors de la prise de fonction, affirmait que « Dakar devra s’ouvrir davantage à l’International et atteindre l’autosuffisance dans le cadre du partenariat public/privé. Le moment est ainsi venu, de diversifier les sources de financement et de mobiliser de manière optimale, les ressources disponibles, pour permettre de lever des fonds conséquents, destinés à des réalisations urbaines d’envergure ».

Avant d’ajouter : « Ces moyens nous permettront de corriger le manque notoire d’équipements et les inégalités socio-économiques dans la ville de Dakar (…) Je n’ignore pas les réalisations importantes de mes prédécesseurs. Aujourd’hui, il convient d’aller encore plus loin, avec des investissements d’envergure, des moyens financiers substantiels, de l’engagement et de la détermination ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img