lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueMédiature de la République : Mimi Touré pourrait succéder à ABC

Médiature de la République : Mimi Touré pourrait succéder à ABC

Réconciliée avec le Président Macky Sall, Mimi Touré tisse de nouveau sa toile pour revenir aux affaires et recouvrer sa légitimité politique.

Elle est revenue au devant de la scène avant-hier pour soutenir son leader, le Président Macky Sall, face aux nombreuses polémiques liées à la gestion du Covid-19 par le régime en place. « Il faut saluer la mesure de gratuité de l’oxygène au niveau des structures privées prise par le chef de l’État, Macky Sall », dira Mimi Touré. L’ancienne Premier ministre, qui avait décidé de suivre l’actualité nationale et gouvernementale de loin après sa défenestration à la tête du Conseil économique social et environnemental (CESE), veut-elle réoccuper l’espace mediatico-politique après avoir digéré sa disgrâce récente ?

Au moment où fini le mandat du Médiateur de la république, Me Alioune Badara Cissé, les rumeurs vont bon train sur son futur remplaçant. Si le nom du juge Demba kandji revient avec insistance, celui de Mimi Touré est soufflé également ça et là. Un tel strapontin ne déplairait pas à l’ancienne ministre de la Justice. Elle serait alors obligée de faire le deuil de ses ambitions à la Mairie de Kaolack. Mais, réfléchira-t-elle deux fois entre la niche douillette de la Médiature et le panier à crabes de la politique kaolackoise ? En attendant de défricher un tel avenir, Mimi se console comme elle peut puisqu’elle a été choisie récemment comme un des 24 experts sélectionnés à travers le monde pour donner des avis aux États membres des Nations Unies sur les grandes questions de Gouvernance et d’Administration publique pour la période 2021-2025. Cela sur proposition du Secrétaire Général des Nations Unies.

Devant se rendre périodiquement à New York pour une période de 4 ans pour assister aux réunions du Comité des Experts Indépendants sur l’Administration Publique-CEPA, l’ancienne présidente du CESE n’en garde pas moins….les pieds sur terre et au Sénégal. « Je reste bien ancrée au Sénégal où je continuerai mes activités politiques et professionnelles indépendantes…», avait-elle précisée récemment comme pour répondre aux rumeurs l’envoyant aux Etats-Unis pour une nouvelle carrière internationale.

Mimi Touré demeure ambitieuse et ne rechigne pas de retrouver sa place dans le régime mackyiste. Tour à tour ministre de la Justice, Premier ministre et présidente du CESE, que peut espérer encore la Kaolackoise d’origine. La Médiature ? La mairie de Kaolack ? Un retour dans le gouvernement ? Sa dernière sortie peut être interprétée comme un clin d’oeil à son mentor, Macky Sall. Brouillée un moment avec ce dernier, suite à son limogeage du CESE, elle s’est rabibochée depuis avec le leader de l’APR. Ayant aplani leur différend et scellées leurs retrouvailles depuis juin dernier, sous l’égide d’amis communs, rien ne s’oppose à une re-collaboration franche. Reste à savoir ce que mijote Mimi Touré. Et ce que lui réserve le chef de l’État.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img