dimanche, janvier 16, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueModernisation : Macky Sall se lance pour la stratégie portuaire nationale

Modernisation : Macky Sall se lance pour la stratégie portuaire nationale

La stratégie portuaire nationale du Sénégal. Le Président de la République demande l’accélération de sa mise en œuvre.

Après le Train Express Régional (TER), la modernisation des infrastructures dans le secteur du transport maritime est l’autre chantier qui tient à cœur au Président Macky Sall. La question a été abordée lors du dernier Conseil des ministres de l’année 2021. En demandant « d’accélérer la mise en œuvre de la stratégie portuaire nationale avec notamment la mise à niveau du Port autonome de Dakar, des ports secondaires et de leurs gares, l’exploitation effective et optimale du port de Ndakhonga, la finalisation des travaux du port minéralier et vraquier de Bargny – Sendou », rapporte le communiqué.

Tout en rappelant que « le Sénégal demeure un pays à vocation maritime, position stratégique à consolider dans le temps et l’espace ». Pour cela, le ministre des Pêches et de l’Économie maritime, en liaison avec ses collègues des Finances et du Budget, de l’Économie, du Plan et de la Coopération, et la Direction générale du Port sont invités à prendre toutes les dispositions nécessaires pour une parfaite organisation de la cérémonie de lancement des travaux du port multifonction de Ndayane, que le chef de l’État présidera la semaine prochaine (3 janvier 2022).

 Dans la foulée, il est « impératif de consolider le développement durable de la pêche artisanale, en soulignant la place majeure de ce sous-secteur, dans l’activité économique et la stabilité sociale ». D’où la nécessité de « poursuivre les efforts importants d’accompagnement des acteurs pour hâter le renouvellement du parc de pirogues, avec l’entrée en vigueur des pirogues en fibres de verre ; les constructions de quais de pêche, d’aires de transformation modernes, de marchés aux poissons, de complexes frigorifiques, d’unités industrielles, afin de renforcer les capacités de production et de transformation des produits halieutiques ».

Les ministres Alioune Ndoye et Abdoulaye Daouda Diallo ont reçu l’instruction de veiller à « l’intensifier du processus de subvention des moteurs hors-bord acquis par les acteurs de la pêche artisanale. Et à l’urgence de finaliser les préparatifs du Conseil présidentiel ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img