lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilPolitiqueOusmane Sonko et le policier-espion : « Rien ne me dit qu’il...

Ousmane Sonko et le policier-espion : « Rien ne me dit qu’il ne voulait pas m’assassiner »

A travers une vidéo, Ousmane Sonko est revenu sur le film de l’interpellation du policier en civil qui l’espionnait. Non sans avertir le pouvoir sur ces méthodes qui l’agace visiblement.

Ce samedi, au sortir de la réunion de la Conférence des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi au siège du parti de Déthié Fall à Sacré-Coeur VDN, Ousmane Sonko et sa sécurité auraient surpris un homme assis sur un scooter et en train de les filmer discrètement. Interpellé, interrogé puis fouillé, l’homme avoue faire partie de la Brigade de recherches. Après avoir refusé de présenter sa carte professionnelle, le visionnage de son téléphone permet de constater qu’il avait filmé et photographié les va et viens des membres de la coalition Yewwi Askan Wi.

Conduit à la Brigade de la Gendarmerie de Foire, l’homme, policier en civil, avoue qu’il est issu de la police de Dieuppeul après avoir présenté sa carte professionnelle. A travers une vidéo de 8 mn, le leader de Pastef, Ousmane Sonko, a tenu à faire un témoignage pour montrer le téléphone réquisitionné du policier ainsi que les vidéos incriminées. Il signale aussi que la police était postée devant sa maison pour venir récupérer le fameux smartphone et qu’au vu du live qu’il était en train de faire, les policiers auraient renoncé à pénétrer dans sa demeure. « Ils peuvent venir récupérer le téléphone quand ils veulent. Ce n’est pas un soucis. Ce n’est pas une première puisque le pouvoir avait loué la maison qui est en face de la mienne à un membre des renseignements généraux dont je tairai le nom par discrétion. Il a habité ici pendant un an et demi. Lors des événements du mois de février-mars dernier, c’est cette maison qui avait servi de base aux policiers pour tirer sur ma maison », explique le leader de Pastef.

Ousmane Sonko de rappeler les événements de mars dernier quand la police avait encerclé son domicile et l’espionnait avec ce fameux car truffé de matériels électroniques garé devant chez lui. S’en était suivi un accrochage entre la sécurité de Sonko et ces éléments de la police à la suite duquel, un ordinateur portable appartenant à la police s’est retrouvé chez Ousmane Sonko. « Ils peuvent venir le chercher quand ils veulent aussi ainsi que le téléphone, raille le candidat de Yewwi Askan Wi à la Mairie de Ziguinchor. Je ne veux même pas que les Sénégalais sachent ce qu’il y a dans ces appareils parce que cela concerne notre sécurité nationale (…) ». Ousmane Sonko de rappeler le dispositif d’espionnage mis en place pour le surveiller et le filer nuit et jour dans ses moindres déplacements. « J’ai un voisin ministre dont le domicile est le siège de tous ces éléments qui me surveillent et m’espionnent nuit et jour. Ils se font passer pour des vigiles et des conducteurs de scooter et ont encerclé mon domicile ».

Se faisant plus précis, le leader de Pastef avertit le président Macky Sall : « Il ne faut pas qu’il se fatigue à m’espionner parce que ça n’en vaut pas la peine. De même que son ministre de l’Intérieur. Je tiens à leur dire qu’on ne prépare pas de coup d’État et qu’on n’est pas des terroristes. Nous ne faisons rien qui va à l’encontre des intérêts du Sénégal. Nous sommes justes des acteurs politiques avec une vision contraire à sa vision et des ambitions contraires à ses ambitions. C’est cela la démocratie. Qu’on sorte la police et la gendarmerie de la politique. Aujourd’hui, les membres de ma famille ne veulent pas sortir par peur d’être suivi. (…). Le soi-disant policier arrêté sur la VDN portait une arme sur lui et rien ne nous dit qu’il ne voulait pas m’assassiner. Tout cela est de la faute de Macky Sall qui, au lieu de veiller à d’autres priorités, se met à surveiller ses adversaires politiques. Qu’ils arrêtent leur manèges ! La police a d’autres chats à fouetter que d’essayer d’intimider des opposants ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img