jeudi, décembre 1, 2022
spot_img
AccueilPolitiquePDS : Cheikh Bara Doly tire à boulets rouges sur Karim Wade

PDS : Cheikh Bara Doly tire à boulets rouges sur Karim Wade

Le député Cheikh Bara Doly Mbacké quitte le PDS et s’en prendre à son leader Karim Wade, qui serait à l’origine du désordre dans le parti.

L’alliance avec la coalition Yewwi Askabn Wi a fini par engendrer une division au sein du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Le président du Groupe parlementaire Cheikh Bara Doly Mbacké a tourné le dos à ses camarades. Motif : « (…) J’ai dirigé le département de Mbacké au lieu de se baser sur mes résultats, ils m’ont écarté en prenant mon frère Abdou Bara Dolly Mbacké et Abdou Mbacké Ndao de Bokk Guis Guis, qui étaient arrivés avant-derniers lors de la dernière échéance électorale, sont désignés candidats. Moi qui s’étais deuxième derrière « Yewwi », on me met dans la liste nationale à la 13ème place », dit-il à Info matin sur la TFM.

Pour le député, cela est une humiliation et c’est l’œuvre de Karim Wade. « Voilà pourquoi j’ai décidé de quitter le parti. Par rapport à ce que je représente au PDS, si on place Abdoulaye Wade et Daba Diouf, je dois logiquement être à la troisième position. Mais on a préféré mettre des proches de Karim. Dans ce cas, il faut arrêter. Bientôt, je vais communiquer sur les actes à poser. Je ferai le tour du Sénégal pour rencontrer tous les responsables du parti pour discuter et récupérer les frustrés dans le but d’aller ensemble. Afin de pouvoir dire non à une dictature imposée par Karim ».

Le combat commence lors des prochaines élections législatives (31 juillet 2022). « Je vais faire tout ce qui est de mon pouvoir pour que la coalition Wallu ne gagne pas (à Mbacké). Parce que nous sommes face à des traîtres. J’ai servi le parti comme il se doit à l’Assemblée Nationale en tant que président du Groupe parlementaire. J’ai dirigé tous les combats. Ce qui m’arrive prouve que nous n’avons plus de parti. Si on était conséquent, je suis la personne qui est mieux placée pour diriger la liste. Abdoulaye Wade a fait son temps et il ne sait plus ce qui se passe. C’est pour dire que Karim décide de tout », confie Cheikh Bara.

Avant de souligner que d’autres leaders sont aussi marginalisés. Comme Cheikh Dieng, qui dirige Pikine, se retrouve à la 30 place ou Mayoro Faye qui était le porte-parole du PDS. A en croire Bara Doly, Karim est à l’origine de toutes les frustrations. « Il ne sait pas où il veut conduire le parti. Il est totalement différent de son père Abdoulaye Wade. Il peut être avec et le lendemain il se comporter comme s’il ne t’avait jamais connu », indique le parlementaire qui compte régler son problème au sein du PDS avant de voir sa future destination.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img