samedi, décembre 4, 2021
AccueilPolitiqueQuand le Ministre Matar Bâ mange son pain noir

Quand le Ministre Matar Bâ mange son pain noir

Fragilisé par le débat sur l’état des infrastructures sportives et les sorties au vitriol de Sadio Mané et quelques Lions du football, Quand Matar Bâ mange actuellement son pain noir.

Ce 3 août 2021, la Confédération Africaine de Football (CAF) a publié la liste des stades homologués pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022. Et sans surprise, aucun stade du Sénégal n’est homologué. D’après le rapport de l’instance continentale, les Lions devront attendre la prochaine mission d’inspection pour voir s’ils recevront ou pas, leur adversaire togolais, au stade Lat Dior de Thiès. Un énième camouflet pour le ministre des Sports, Matar Bâ, ses services et sa politique des infrastructures sportives.

Le 23 juin dernier, en plein Conseil des ministres, le Président Macky Sall avait interpellé Matar Bâ l’invitant «à prendre toutes les mesures adéquates, afin d’accélérer le processus de construction, de réhabilitation et de mise aux normes de l’ensemble des stades nationaux et régionaux». Le chef de l’Etat avait poursuivi en enjoignant au ministre des Sports, «à lui faire parvenir, le 15 juillet 2021 au plus tard, un rapport global sur la situation des infrastructures sportives». Le rapport est-il aujourd’hui sur la table de Macky Sall ?

Toujours est-il que le patron du sport sénégalais est sorti fragilisé de cette épisode qui aurait pu le faire défenestrer. Lui que le milieu présentait comme l’un « des meilleurs ministres des Sports du Sénégal » est redescendu très vite de son nuage. La faute à une première gueulante de la star Sadio Mané qui, au sortir de l’amical Sénégal- Cap-Vert (2-0) du 8 juin dernier, avait déploré la panne électrique qui avait retardé le coup d’envoi de la seconde période et avait qualifié de « pas digne d’un pays de football et catastrophique » l’état de la pelouse du Stade Lat Dior de Thiès (70 km de Dakar). Puis, c’était autour de son coéquipier en sélection nationale, Cheikhou Kouyaté d’emboucher la même trompette. Avant qu’un ancien Lion, Amdy Faye, membre de la génération 2002, n’enfonce le clou. « Matar Bâ doit démissionner. Ce que Sadio Mané dénonce n’est qu’un des griefs parmi tant d’autres qu’on peut imputer au ministre des Sports».

Une volée de bois vert émanant d’acteurs du football sénégalais que le ministre des Sports encaisse mal. Dans une communication catastrophique et mal maîtrisée, Matar Bâ répond sèchement à Sadio Mané. « On ne peut avoir les mêmes conditions qu’à Liverpool ou Manchester. Quand on est en Afrique, il faut se mettre dans la tête qu’on peut être confronté à des difficultés. Ces difficultés peuvent être liées à des gazons, à l’environnement ou même à des conditions de voyage ». Matar Bâ ne convainc personne avec cette réponse nerveuse qui masque mal toute la tension entourant cette polémique.

Face à ce tollé, Augustin Senghor, président de la fédé de foot, qui avait couvert son ministère de tutelle en réhabilitant le Stade Lat Dior à hauteur de 400 millions FCFA, tente de calmer le jeu non sans envoyer des piques à l’« indiscipliné » Sadio Mané. « Si on regarde bien, c’est vrai que la qualité de la pelouse n’est pas ce qu’elle devrait être, mais nous ne sommes pas Liverpool, ni Manchester City, Chelsea ou Naples. Mais l’état de la pelouse s’améliore. Sur ce plan, nous sommes mieux que plusieurs pays africains. Nous tenterons de faire une très belle pelouse. Nous avons contacté un expert qui a participé aux pelouses au Cameroun. Il nous a dit qu’il viendra la semaine prochaine pour voir ce qui ne va pas avec cette pelouse ». Entretemps, rien n’a visiblement changé puisque le Stade Lat Dior est toujours recalé par la Caf.

Ultime camouflet pour le ministre des Sports : Sadio Mané est reçu en audience le jeudi 10 juin 2021, soit quelques jours après sa sortie contre l’état de la pelouse de Lat Dior, par le Président Macky Sall. L’international sénégalais était venu annoncer au chef de l’Etat sa décision de faire don à l’Etat du Sénégal d’un hôpital qu’il venait de construire dans son village natal de Bambali (Sédhiou). Le Président l’adoubera pour ce geste. Matar Bâ a dû apprécier….

1 COMMENTAIRE

  1. Matar Ba est seulement un fusible qui sautera pour maintenir intact la pseudo réputation de Macky . C’est une honte sans nom que le Sénégal malgré tout l’argent dépensé ne puisse avoir un stade avec les normes ! C’est le fruit des détournements bien organisés à tous les niveaux et les conséquences ne sont jamais tirées et ni les responsables sanctionnés

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Articles récents