mardi, février 7, 2023
spot_img
AccueilPolitiqueScandale financier (Covid) : Le Sénégal se justifie devant les partenaires étrangers

Scandale financier (Covid) : Le Sénégal se justifie devant les partenaires étrangers

Le gouvernement du Président Macky Sall fait son plaidoyer auprès des partenaires à la suite de la publication du rapport accablant de la Cour des Comptes sur les fonds Covid.

Le scandale financier dans la gestion de la crise sanitaire (Covid-19)pousse l’Etat du Sénégal à s’expliquer devant les bailleurs de fonds. C’est ce que le ministre des Affaires étrangères, Aîssata Tall Sall, a révélé lors de son passage au « Grand Jury », ce dimanche. «Nous sommes en train de voir nos partenaires techniques pour leur expliquer ce qui se passe (…) Hier (samedi), j’étais en déjeuner avec les diplomates de l’Union européenne. Nous avons beaucoup parlé du rapport de la Cour des Comptes », informe-t-elle.

Avant d’ajouter : « J’ai donné la position, la version et les éléments que le gouvernement du Sénégal met à la disposition de ses partenaires. Je peux vous dire qu’ils ont compris et accepté. Je vais continuer l’exercice. Il reste d’autres. Je le ferai parce que notre pays est respecté à l’étranger ». En outre, « l’opinion nationale doit nous prendre à crédit, dans la mesure où nous sommes dans une dynamique de transparence, de redevabilité. Comme le Président de la République le veut ».

Dans la foulée, le ministre Aïssata Tall Sall souligne que si le rapport sur les fonds Force-Covid existe, c’est de la seule volonté du chef de l’Etat, qui a demandé à la Cour des Comptes de faire l’audit. Sur les questions de transparence, « le Sénégal ne descendra de ses principes et de cette ligne », lance-t-elle. Et par rapport aux agitations dans le camp de l’opposition politique, qui exige toute la lumière dans cette affaire, l’invité du « Grand Jury » indique le gouvernement apportera des réponses aux actes qui seront posés.

« Nous avons un pays où tout se débat et se discute, Car tout est sur la table. Les acteurs de l’opposition sont dans leur rôle, mais ils n’ont pas le monopole de la rigueur. Ils ont le droit de manifester. Ils veulent s’adresser aux partenaires, ils trouveront que nous l’avons déjà fait. Ils essayent de gagner la bataille de l’opinion, nous parlerons aux Sénégalais. C’est d’ailleurs par respect à eux qu’au moment où cette clameur s’est élevée, le Président a demandé de ne pas se prononcer dans le brouhaha, mais dans le calme. Pour être écouté, compris et pris au sérieux », confie Aïssata Tall Sall.

  A en croire le ministre, la loi de finances de l’année 2020 où il y a les 1000 milliards F CFA de fonds Force-Covid va passer à l’Assemblée nationale comme loi de règlement. « Les députés verront comment elle a été exécutée selon des procédures régulières et de la façon la plus judicieuse », se vante la haute autorité de la diplomatie sénégalaise.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img