mardi, février 7, 2023
spot_img
AccueilPolitiqueSession budgétaire : Les fonds alloués aux institutions en questions

Session budgétaire : Les fonds alloués aux institutions en questions

Les députés de l’opposition de la 14e Législature du Sénégal sont déterminés à remplir pleinement leur mission de contrôle de l’action du gouvernement. Et des institutions de la République.

C’est parti pour l’examen du projet de loi de finances 2023. La première journée (ce jeudi) des plénières a permis d’échanger sur les fonds devant être alloués aux pouvoirs publics. Il s’agit en l’occurrence de la Présidence de la République, de l’Assemblée nationale, du haut conseil des collectivités territoriales, du conseil économique, sociale et environnemental, de la cour suprême, du conseil constitutionnel, de la cour des comptes et de la Primature.

Mais certains députés ont eu la désagréable surprise de constater le manque de transparence qui caractérise cet exercice  » (…) Nous sommes incapables d’exiger de voir dans les détails le budget de l’Assemblée, de savoir combien son président dispose. ainsi qur toutes les autres institutions », a fustigé lj leader du parti La République des Valeurs/Reewum ngoor Thierno Alassane Sall, qui est indépendant des trois groupes parlementaire de la 14e Législature.

Pour lui, « si on n’a pas voté de manière claire, en disant quels sommes sont réservées aux institutions… Concernant les fonds politiques, ils pourraient en faire ce qu’ils veulent. Mais s’ils les utilisent de cette manière, c’est comme ce qu’on a reproché à Khalifa Sall (ancien maire de Dakar). Puisqu’il n’y a pas d’autorisation et cela s’appelle du détournement d’objectif ». Avant de lancer : « Nous ne sommes pas ici pour s’amuser. Notre mission est d’autoriser les institutions à utiliser l’argent de la République ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img