jeudi, décembre 1, 2022
spot_img
AccueilPolitiqueThierno Alassane Sall : "Il n'y a pas de rupture à l'Assemblée...

Thierno Alassane Sall : « Il n’y a pas de rupture à l’Assemblée nationale »

Comme au premier jour, la constitution des commissions de l’Assemblée nationale a connu un blocage, qui a retardé de plusieurs heures le démarrage de la séance.

Les députés de la 14e Législature du Sénégal était encore en plénière ce mardi pour l’élection des présidents et membres des différentes commissions. Comme lors de la rentrée parlementaire, le début des travaux, qui était prévu le matin (10h), a finalement eu lieu en fin d’après-midi. La cause ? « Un blocage dû à des histoires de postes ». indique le leader de la coalition « AAR Sénégal » Thierno Alassane Sall.

Avant de fustiger : « On constate que certains groupes parlementaires avaient du mal à proposer leurs éléments pour les listes. On aurait dû ouvrir la séance à 10 heures et on saurait quel groupe a des problèmes… On fait perdre du temps aux gens. Cela est mauvais signe pour le pays, car les urgences sont importantes et nombreuses. Les populations espéraient qu’il va avoir une rupture à l’Assemblée nationale ».

Mais, pour le député non-inscrit Thierno Alassane Sall, « il n’y a pas de rupture, c’est même pire que ce qui se faisait avant ». En soulignant avoir eu une discussion avec les présidents des trois groupes parlementaires que sont « Benno Bokk Yakaar » (au pouvoir), « Yewwi Askan Wi » et « Wallu Sénégal » (opposition) pour leur faire comprendre « qu’ils ont la responsabilité que nous ne soyons pas dans le ridicule ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img