lundi, février 6, 2023
spot_img
AccueilPolitiqueZahra Iyane Thiam préconise une levée d’immunité parlementaire

Zahra Iyane Thiam préconise une levée d’immunité parlementaire

Zahra Iyane Thiam a jugé d’une part d’« incroyablement surréalistes » les échauffourées survenues jeudi à l’Assemblée nationale du Sénégal, en marge du vote du budget du ministère de la justice, mais, trouve d’autre part « amplement justifiée » une éventuelle levée de l’immunité parlementaire des députés qui ont été incriminés dans les violences physiques (Ndlr : gifle et coup de pied) faites à la député de la coalition Benno Bok Yaaakar, Amy Ndiaye Ngiby.

Commentant avec « pudeur » et prudence les violences notées à l’Assemblée nationale du Sénégal avec notamment des coups portées à la femme député Amy Ndiaye Ngiby, Zahra Iyane Thiam a fait un plaidoyer pour le retour de la paix.

« Frères, Sœurs du Sénégal refermons cette porte entrouverte depuis mars 2021. Elle envoie des rafales sèches et brûlantes de jour en jour! Nous y perdrons Tous! Halte à la violence sous toutes ses formes, surtout à l’égard des Femmes. Levée d’ immunité parlementaire amplement justifiée, si ce n’était pas un délit flagrant! », a écrit l’ancienne Ministre de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire sur sa page facebook visitée par diantbi.com.

Celle qui est aussi membre du Secrétariat Exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la République (APR) espère ainsi que le Sénégal va refermer cette page violente de l’histoire politique du Sénégal… « entrouverte » depuis les émeutes de mars 2021 qui avaient fait 15 morts, suite à l’arrestation du leader de l’opposition Ousmane Sonko.

Zahra Iyane Thiam est par ailleurs aussi membre du Secrétariat Exécutif permanent de de la coalition Benno Bok Yaakar et aussi de la Conférence des leaders.

Pour les faits, rappelons que la député Amy Ndiaye avait asséné initialement des propos jugés désobligeants envers Moustapha Sy, le guide moral des Moustarchidines et président du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR). Par la suite, elle a été giflée et a reçu aussi un coup de pied dans le ventre de la part de deux de ses collègues députés hommes, en essayant de lancer une chaise à ses « agresseurs ».

D’ailleurs, les femmes parlementaires de la Coalition Benno Bok Yaakaar ont annoncé que leur collègue admise à l’hôpital pour des soins allait porter plainte incessamment. Affaire à suivre…

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img