samedi, décembre 3, 2022
spot_img
AccueilSociétéBougane Guèye : « Je m’opposerai à toute tentative de fermer Sen Tv et...

Bougane Guèye : « Je m’opposerai à toute tentative de fermer Sen Tv et Zik Fm »

Le CNRA a brandi la menace de couper le signal de SEN TV et Zik Fm pour contraire le journaliste Ahmed Aïdara d’enlever sa voix de la revue de presse.

Le fondateur du Groupe D-Média, Bougane Guèye « Dany », dit être prêt à s’opposer avec toutes ses forces à la tentative de fermer ses supports que sont Zik Fm et Sen Tv. Qualifiant le CNRA (Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel), qui a enlevé au journaliste Ahmed Aïdara – devenu nouveau maire de Guédiawaye – le droit de faire la revue de la presse, « de bras armé de Benno Bokk Yaakar (coalition au pouvoir) et de s’obstiner à me tirer le pain de la bouche par une élimination administrative de mes collaborateurs ».

Dans son adresse au président de cette instance Babacar Diagne, le leader du mouvement politique « Gueum Sa Bopp » parle de « décision illégale, non motivée, abusive et donc infondée ». Car, « Ahmed Aidara jouit encore de tous ses droits civiques et politiques. Il demeure un salarié du Groupe D-Média dont je suis le président du Conseil d’administration et promoteur. Que lui reproche-t-on ? D’être le maire ? De conserver son emploi après avoir vaincu le frère du tout puissant Président de la République ? ».

Avant de poursuivre : « Pourquoi demander à D-Média, injustement et indirectement, de licencier Ahmed Aidara ? Pourquoi vouloir le priver d’antenne ? Qu’est ce qui a changé depuis 12 ans ? Pourquoi vouloir dépouiller Mr le maire de ses moyens de subsistance ? C’est inhumain. Contrairement à vos partisans, spécialistes d’abus de deniers publics, notre collaborateur vit de son salaire. Amed sert son terroir, il n’extorque pas les fonds des institutions publiques ».

Pour lui, il s’agit tout simplement d’un acharnement. Parce que cela arrive après avoir « bloqué les comptes de la SEN TV SA depuis plus de 6 mois dans le but d’asphyxier le promoteur du groupe de presse pour ses positions contre le despote éclairé « Buur Saloum ». Et demander à la direction « de ne jamais se plier à des injonctions illégales pour des questions relatives au management de son personnel et du traitement de l’information (…) Le président Macky Sall devrait œuvrer pour l’emploi des sénégalais et non pour le licenciement choisi et le musellement des médias ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img