dimanche, décembre 4, 2022
spot_img
AccueilSociétéCongrès SATS : Comment contribuer au renforcement du système de santé

Congrès SATS : Comment contribuer au renforcement du système de santé

Des centaines d’experts africains se sont donnés rendez-vous à Dakar pour réfléchir sur les stratégies pour atteindre l’autosuffisance en produits sanguins.

La capitale du Sénégal abrite, depuis hier lundi et jusqu’au 22 septembre, le 10e Congrès International de la Société Africaine de Transfusion Sanguine (SATS). L’objectif, axé autour du thème « Transfusion sanguine et priorités de santé en Afrique », est de réfléchir sur les meilleures stratégies globales d’amélioration de la sécurité transfusionnelle ainsi que l’autosuffisance en produits sanguins de qualité, en vue de réduire la mortalité maternelle et infantile.

Il s’agit donc au cours de cette importante rencontre d’échanger sur les astuces pour permettre à la transfusion sanguine de contribuer à renforcer les systèmes de santé et une bonne couverture. Dans son discours, la ministre Docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye est revenue sur l’attention particulière que son département accorde à la mise en œuvre des orientations du Chef de l’Etat pour la disponibilité, l’accessibilité et la sécurité transfusionnelle à tous les niveaux de la pyramide sanitaire de notre pays.

Ouverture du Congrès.

La ministre s’est ainsi engagée à renforcer les structures de transfusion sanguine, notamment en leur dotant de moyens pour leur permettre d’assurer au mieux leurs missions. « C’est dans cette dynamique qu’est en train d’être finalisé le décret d’application de la loi sur la transfusion sanguine« , indique-t-elle. Avant d’informer que le Sénégal a débuté un programme de construction de Centres Régionaux de Transfusion Sanguine dans deux régions.

Un programme qui sera poursuivi afin de doter toutes les régions de Centres régionaux de transfusion sanguine qui seront des structures bien équipées et qui vont assurer l’approvisionnement régulier de produits sanguins de qualité pour les structures de santé de leur zone de couverture. Plus de 350 experts prennent part à la réunion de Dakar.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img