dimanche, janvier 16, 2022
spot_img
AccueilSociétéCovid-19 (Omicron) : « Il ne faut pas installer la panique »

Covid-19 (Omicron) : « Il ne faut pas installer la panique »

Au moment où on constate une remontée des cas de Covid-19 au Sénégal avec le nouveau variant Omicron, le Pr Moussa Seydi appelle à la sérénité.

« A l’heure où on parle, au CTE (Centres de Traitement Épidémiologiques) de l’hôpital Fann, nous n’avons qu’une seule patiente âgée de 45 ans qui a des comorbidités (cardiaque et rhumatisme) », informe le Pr Moussa Seydi lors de la conférence de presse (bilan) du ministère de la santé, ce mercredi. Avant de souligner que les chiffres présentés quotidiennement montrent la tendance réelle. « Car il n’est pas possible d’avoir les chiffres exacts à 100%, parce qu’on ne peut pas tester tout le monde. On ne donne que la réalité dans les différents CTE ».

Le chef du service des maladies infectieuses du CHNU d’ajouter : « Il est vrai que les cas ont augmenté, mais le plus important c’est les nombres de cas graves et de décès. Partout dans le monde, on parle du nombre de cas, sauf qu’on est loin de ce qui s’était passé au début de la pandémie comme à New York (États-Unis) avec les fausses communes, les morts dans les rues au Brésil, en France où on choisissait qui traiter. On n’est pas dans cette situation. Donc il ne faut pas installer la panique, il n’y a rien de grave ».  

Cela, en mettant la vaccination au centre de la lutte contre la Covid-19. « J’entends souvent des gens dire qu’elle ne sert à rien contre le variant Omicron. cela est absolument faut. C’est vrai qu’elle ne prévient pas l’infection ni les formes symptomatiques et ne réduit pas la transmission, mais elle reste efficace contre les formes graves qui conduisent à la mort… Il ne faut pas partir de ce constat pour décourager les personnes vaccinées. J’insiste sur cet aspect qui est fondamental », lance le Pr Seydi. Le Dr Tandakha Dièye renchérit : « L’immunité (acquise par la vaccination) est une arme qui nous défend, fait en sorte qu’on ne soit pas malade ».

Prise d’une 3ème dose et vaccination des adolescents (à partir de 12 ans)

L’expert immunologue et vaccinologue d’expliquer : « On fabrique des anticorps qui empêcher le virus d’entrer dans notre organisme où il y a des cellules qui permettent de l’attaquer et tuer. C’est important de savoir qu’à chaque fois que nous prenons le vaccin, on a une baisse du taux d’anticorps, mais cela ne veut pas dire qu’on n’est pas protégé. On l’est par l’autre immunité que donnent les cellules. Cela fait qu’Omicron présente moins de symptômes et est peu virulent comparativement aux autres variants. Ce qui veut dire : pour avoir une bonne réponse en anticorps, il faut bien connaître le virus qui a beaucoup changé ».

Par conséquent, il va falloir s’adapter. D’autant plus, à en croire Dr Tandakha Dièye, qu’il sera difficile « d’atteindre une immunité collective, si au moment de l’apparition d’un variant tout le monde ne se met pas au même niveau dans la vaccination. C’est d’ailleurs cette disparité qui a favorisé l’arrivée d’Omicron. Il y a un écart entre l’Afrique (7,5%) et les autres continents qui sont à plus de 60%. Ce n’est pas surprenant que le nouveau variant vienne de l’Afrique (centrale). Il faut aller vite dans la vaccination. On n’est pas à l’abri. Les vagues vont arriver, c’est dans l’évolution naturelle du virus ».

Pour lui, la vaccination est l’arme fatale et la 3e dose s’impose. En plus, « on est en train de finaliser la documentation sur le pourquoi vacciner les enfants. Elle sera remise à la Direction de la santé ce jeudi ou vendredi. Dans le monde, il y a une faible prévalence, de létalité de la covid-19 chez les enfants et une insuffisance sur la pharmacovigilance. Car il y a peu d’enfants vaccinés. Seuls quelques pays l’ont fait. Les connaissances que nous avons, c’est sur les adolescents de plus de 12 ans. Nous allons faire une recommandation sur ceux-là ainsi que l’utilisation du vaccin Pfizer », dit Dr Tandakha. L’officialisation est attendue dans une semaine.  

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img