dimanche, janvier 16, 2022
spot_img
AccueilSociétéGrève illimitée des transporteurs et enlisement des négociations : le ministre Mansour...

Grève illimitée des transporteurs et enlisement des négociations : le ministre Mansour Faye désigné coupable

Paralysé par la gréve des transporteurs, le Sénégal s’en remet aux négociations entre le syndicat des routiers et le gouvernement. Au banc des accusés, le ministre de tutelle Mansour Faye fait la sourde oreille pour le moment.

« Le ministre des transports (Mansour Faye) nous a appelé ce soir (hier mardi) pour des discussions, après une concertation avec les autres ministres. Ce que nous avons refusé de manière catégorique, parce que sa signature n’a aucune valeur. Il ne sert à rien de le rencontrer. Il faut que les choses se fasse dans les normes ». Ces propos très durs de Gora Khouma, Secretaire général du Cadre Unitaire des Syndicats des Transports Routiers du Sénégal (CUSTRS), à l’endroit du ministre des Transports terrestres, Mansour Faye, ne devraient-ils pas pousser le beau-frère du Président de la République à rendre définitivement le tablier ?

Au deuxième jour de la grève générale des transporteurs qui a fini de bloquer tout le pays, le ministre Mansour Faye est au banc des accusés. Sa responsabilité dans cette crise est engagée au premier chef. Sa crédibilité également. « Nous restons prudents, car on nous a souvent jouer de sale tour. Au mois de janvier passé, nous avions trouvé un accord avec le ministre des transports (Mansour Faye), qui avait signé au nom de ses collègues concernés (Intérieur, Forces armées, Finances, Collectivités territoriales). Mais cela n’avait rien réglé. Le document qu’il nous avait remis n’était pas reconnu par les policiers, les gendarmes et les douaniers », fustige Gora Khouma. Qui en appelle presque à des négociations encadrées avec le ministre des Transports.

L’impasse est totale. Ce jeudi, sur les ondes de la RFM, Gora Khouma a annoncé que leur syndicat a décrété un nouveau mot d’ordre de grève cette fois illimité. Face au refus de Mansour Faye d’accéder à leur requête, qui est d’associer aux négociations les cinq autres ministères en rapport avec leurs activités et leurs doléances à savoir les ministères des Forces armées, de l’Intérieur, de l’Economie, de l’Emploi, du Budget et des Collectivités territoriales, les transporteurs ont décidé de bouder la rencontre convoquée aujourd’hui par Mansour Faye à la sphère ministérielle de Diamniadio.

« On n’arrêtera pas la grève tant qu’on n’aura pas trouvé un accord sérieux avec le gouvernement », martèle encore Gora Khouma, porte-parole du CUSTRS. Pour rappel, la plateforme revendicative du CUSTRS tourne autour de la digitalisation du système de paiement des infractions routières ; la normalisation du transport urbain et inter-urbain ; la transparence dans la charge à l’essieu des poids lourds, etc. « Ce qui se passe dans ce pays est une honte », crie Khouma. Est-ce tombé dans l’oreille d’un sourd ?

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img