mercredi, décembre 7, 2022
spot_img
AccueilSociétéInfirmes : L’AHD exige l’application de la loi d’orientation sociale

Infirmes : L’AHD exige l’application de la loi d’orientation sociale

Le Président Macky Sall réaffirme ses recommandations face à la requête des personnes vivant avec un handicap : l’application de la loi n° 2010-15 du 6 juillet 2010.

Il y a moins d’une semaine, l’Association des Handicapés Diplômés (AHD) faisait face à la presse locale pour demander l’application de la loi d’orientation sociale votée depuis 2010 par l’Assemblée Nationale. « Nous ne mettons la pression sur personne. Si on prend les choses au sérieux, cette situation ne doit pas prendre beaucoup de temps pour être réglée. Quand des gens ont attendus pendant des décennies, leur patience ne souffre d’aucun doute », indiquait le porte-parole.

Avant de rappeler « au secrétaire général de la présidence son devoir d’exécuter la recommandation du chef de l’État sur la question des personnes en situation d’handicap. La maladie s’est imposée à nous, ce que nous acceptons. Ces dignes fils du pays sont négligés et vivent dans des conditions difficiles. Nous sommes victimes de discrimination dans le recrutement de la fonction publique, les transports en commun, les logements sociaux, les structures de santé, les centres techniques… ».

Le cri du cœur n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. En effet, la question a été évoquée en Conseil des ministres par le Président Macky Sall, « qui a insisté sur le soutien aux personnes vivant avec un handicap ». Selon le communiqué : « Il a rappelé au gouvernement la nécessité d’asseoir la cohérence et l’efficacité des politiques publiques, visant l’amélioration durable de leur bien-être ». En demandant aux ministres de la Fonction publique et du Travail de veiller à leur faciliter l’accès à l’emploi (administration et secteur privé).

Le Président a souligné « l’urgence de faire prendre les dispositions appropriées pour adapter leur accessibilité des bâtiments et des moyens de transport en commun (…) Le ministre de la Santé et de l’Action sociale est sommé de faire la situation exhaustive de la gestion des cartes d’égalité des chances en termes de prise en charge équitable des services effectivement délivrés aux bénéficiaires recensés ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img