dimanche, décembre 4, 2022
spot_img
AccueilSociétéLicenciement : L’IAM confirme avoir subi des pressions...

Licenciement : L’IAM confirme avoir subi des pressions…

Le propriétaire de l’Institut Africain de Management (IAM) de Dakar dit avoir reçu des injonctions, qui ont conduit au licenciement de l’ex-gendarme Oumar Touré.

Le capitaine Seydina Oumar Touré, radié de la gendarmerie sénégalaise dans l’affaire «Adji Sarr-Sonko», est en plus interdit d’exercer la fonction d’enseignant (sciences juridiques) à l’Institut Africain de Management (IAM). En effet, son contrat a été résilié trois jours après sa prise de fonction. Le directeur/fondateur de la structure en l’occurrence Moustapha Mamba Guirassy a fini par briser le silence et a confirmé la rumeur, qui faisait état de pressions venues du côté du gouvernement.  

« Le ministère de l’Enseignement Supérieur nous a demandé d’arrêter son contrat. Nous l’avons fait point barre. Nous n’avons pas le droit de le faire de cette sorte… C’est impossible cela ne s’appuie sur rien du tout. Mais, j’étais d’accord avec la direction générale pour simplement protéger l’école. Je ne peux pas mettre en avant ma seule conception des choses… » a dit au micro de la RFM l’homme politique, ancien ministre dans le régime du Président Abdoualye Wade (PDS), député et maire de Kédougou.  

L’ex-gendarme Seydina Oumar Touré en salle de cours à l’IAM.

Avant de justifier le choix porté sur l’ex-gendarme pour animer un cours dans son établissement. « L’IAM n’a commis aucune faute. Depuis 25 ans, nous sommes sur la place publique et dans la sous-région (ouest africain). L’institut se distingue par une approche pédagogique assez originale. Il nous arrive d’emmener nos étudiants au camp pénal pour rencontrer des prisonniers afin d’apprendre d’eux. Tout comme de recevoir des sportifs ou artistes dans le même but. Et les militaires, en particulier, ont marqué le parcours de l’IAM… » explique-t-il.

1 COMMENTAIRE

  1. Eh oui c’est la triste réalité du Sénégal
    La loi du plus fort

    Triste, vraiment triste pour un pays qui se dit démocratique

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img