vendredi, décembre 2, 2022
spot_img
AccueilSociétéLoyer : Bailleurs et courtiers contraints au respect de la loi

Loyer : Bailleurs et courtiers contraints au respect de la loi

Désormais, les locataires ne devront verser qu’une somme équivalente à deux mois du prix du loyer pour la caution et l’avance.

Le ministre du commerce Aminata Assome Diatta a signé ce mardi un arrêté dans le cadre de la réglementation des loyers, qui ne sont plus à la portée de toutes les bourses plus particulièrement des « Gorgorlous » sénégalais. Cela à la suite « de nombreuses plaintes de locataires et associations de consommateurs révélant que des bailleurs et des courtiers exigent une caution et une avance de trois voire quatre mois », souligne-t-on dans le document.

Ainsi, il est rappelé que « le décret n°77-527 du 23/06/1977 relatif au montant du loyer à usage d’habitation, stipule en son article 7, alinéa 3 : le montant du cautionnement et des loyers à verser d’avance à titre de garantie ne peut excéder une somme correspondant à deux mois de location ». De ce fait, le ministre indique que « les bailleurs et les commissionnaires sont tenus au respect strict des dispositions réglementaires susvisées ».

Une désobéissance à la loi fait l’objet de poursuites judiciaires devant le tribunal de grande instance. « Les services compétents de l’État, chacun en ce qui le concerne, veilleront particulièrement à l’application de la réglementation sur le loyer », souligne l’autorité. Un petit soulagement en attendant de trouver une solution définitive permettant aux Sénégalais (disposants de revenus moyens) de pouvoir accéder facilement à la propriété d’un logement.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img