lundi, décembre 5, 2022
spot_img
AccueilSociétéMagal Touba : La problématique des inondations et de l'eau potable

Magal Touba : La problématique des inondations et de l’eau potable

Le comité d’organisation du Magal de Touba va encore devoir faire avec les difficultés d’accès à l’eau potable dans la ville sainte et les inondations.

C’est acté : l’édition 2022 du grand Magal de Touba (siège de la confrérie des mourides du Sénégal dont le guide spirituel est Cheikh Ahmadou Bamba) se déroulera le 15 septembre prochain. Après 4 mois de travail, le comité d’organisation sous la direction de Serigne « Bass » et l’ensemble des commissions « sont fin prêts pour faire en sorte que ce rendez-vous soit meilleur que les précédents », confiait dans un entretien le chargé de la communication Cheikh Abdoul Ahad Mbacké.

Toutefois, les préoccupations de l’année dernière sont loin d’être évacuées. Il s’agit plus particulièrement de la difficulté de drainer les eaux de pluie. Les inondations persistent malgré les efforts des services de l’assainissement qui ont fait passé la capacité de pompage de 2800m3 à 4900m3. En plus du déclenchement du plan ORSEC. D’ailleurs les fortes précipitations de la semaine passé ont fait sauter la clôture du bassin de rétention du quartier Darou Rahmane. Bilan : un mort (jeune garçon) et des champs détruits.

Le comité d’organisation est en train de veiller afin d’éviter le pire. « Cela fait des années que nous alertons donc il faut qu’on puisse anticiper tout ça. Nous espérons que ce sera le dernier Magal où nous allons être confrontés à ce problème des inondations », a indiqué Cheikh Abdoul Ahad. Avant de souligner la question de l’approvisionnement en eau potable, « qui est en train d’être réglé avec l’installation de 4 forages en plus de ce qu’il y avait. Mais on se demande si cela va suffire ».

En effet, il est constaté une pénurie du liquide précieux dans certains quartiers de la ville sainte. Et avec les 5 millions de pèlerins attendus et qui vont s’ajouter à la population de Touba, la consommation sera énorme. « Nous demandons ainsi aux autorités de faire des efforts supplémentaires. C’est la 2e ville économique du Sénégal donc l’Etat doit faire quelque chose pour régler les deux difficultés majeurs que sont les inondations et l’eau potable », dit le chargé de la Com.

Cependant, tout est mis en place pour permettre au Khalife général Serigne Mountakha Mbacké d’accueillir ses hôtes à travers l’aspect fondamental du Magal qui est la culture. Ce pèlerinage est l’occasion de mettre en valeurs les enseignements de Serigne Touba. « Cela englobe tout ce qu’il a écrit, a dit et la tradition léguée. C’est ce que nous allons essayer de rendre accessible à tous. Que le talibé sache quelles sont les attentes de son marabout. Que tout musulman puisse connaitre quelle était la posture du guide du mouridisme dans l’islam », explique Cheikh Abdoul Ahad.

Et de rappeler que le comité d’organisation s’engage entièrement pour que les questions portant sur l’assainissement, la santé et la sécurité soient réglées avant le jour J où Touba devient la capitale du Sénégal. Le lieu de convergence en favorisant le renforcement de l’unité, la solidarité et la cohésion sociale. On annonce une forte présence des médias nationaux et internationaux avec plus de 500 journalistes accrédités.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img