dimanche, décembre 4, 2022
spot_img
AccueilSociétéNavire d’urée : Le promoteur Aziz Ndiaye se lave à grande eau

Navire d’urée : Le promoteur Aziz Ndiaye se lave à grande eau

Aziz Ndiaye clame son innocence à propos d’une affaire d’abus de confiance et de détournement dans laquelle l’ex-promoteur est cité. Ainsi que son frère.

Les nuages se dissipent dans le scandale concernant un navire de transport d’urée (molécule qui résulte d’un processus de dégradation des protéines) et porte sur un détournement à hauteur de 3 milliards F CFA. En effet, on en sait un plus par rapport à l’implication de Aziz Allé Ndiaye et son frère. C’est l’ex-promoteur de lutte qui se disculpe dans un entretien avec la presse locale. Il se lave à grand eau.  « A propos de tout ce qui se dit, il est nécessaire de faire une mise au point et un éclaircissement », indique-t-il d’emblée.

Avant de poursuivre : « Il s’agit d’une plainte faite par des avocats représentants au Sénégal une société étrangère. Elle vise une dame qui s’appelle Ndèye Nancy Niang. On y a mentionné nulle part mon nom ni celui de mon frère Massata. Ce qui s’est passé : des gens ont amené à Dakar un bateau d’engrais… Nous ne sommes pas les commanditaires, nous ne connaissons pas le propriétaire et n’avons signé un contrat avec qui que ce soit. Ce fameux Mr Raoul dont on parle, nous ne l’avons jamais vu ».

Pour Aziz Ndiaye, « la société en question et son représentant à Dakar sont connus. Maintenant, mon frère a eu à acheter de l’engrais au niveau du revendeur. Et là il détient des factures et des bons clairs. Donc de manière légale comme tous les autres commerçants. On l’a entendu comme témoin et il a reconnu s’être procurer le produit. Il n’y a rien qui nous lie aux acteurs principaux de cette affaire d’abus de confiance entre un propriétaire et son fournisseur ».

Le manager de l’ancien « roi » des arènes de regretter que son nom revienne dans ce dossier. « Le jour où je serai convoqué, j’irai répondre pour dire ce que j’en sais. La presse traite cette affaire comme si nous sommes des complices. Alors que, je ne connais même pas la société R Energie qui est la partie plaignante », lance-t-il. Les révélations de Libération dans sa parution d’aujourd’hui semble dédouaner les frères Ndiaye. « La conclusion de l’enquête de la Su évoque un plan mafiosique qui intègre des organisations étrangères douteuses », rapporte le journal.

Et d’ajouter : « Escroc récidiviste, Lamine Ngom mouillé jusqu’au cou, a réussi à quitter le pays alors qu’il était déjà poursuivi dans un autre dossier portant sur 600 millions F CFA volés ; Mohamed Hacko au cœur de l’entente mafieuse (…) Déjà écrouée, Ndèye Nancy Niang rattrapée par une contrainte par corps après une condamnation (…) En plus des 3 milliards F CFA a fait disparaître un autre stock d’urée équivalent à 979 millions F CFA avant d’accuser la… pluie ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img