mardi, février 7, 2023
spot_img
AccueilSociétéProcès : Les gardes du corps de Sonko édifiés le 29 novembre

Procès : Les gardes du corps de Sonko édifiés le 29 novembre

Les cinq éléments de la sécurité du président du parti PASTEF, Ousmane Sonko, vont devoir attendre pour connaitre leur sort. Leur procès ce mardi au tribunal grande instance de Mbour est mis en délibéré le 29 novembre prochain. En attendant, ils restent en prison, car la demande de liberté provisoire introduit par les avocats de la défense a été rejetée. A noter que le procureur a demandé une peine d’emprisonnement de 2 ans (1 an ferme) pour les nommés Diakhaté Diop, Lamine Sonko, Modou Diop et Ibrahima Baye. Par contre Diaw est relaxé. Les gardes du corps de Sonko font objet d’une plainte pour coups et blessures ainsi que destruction de biens appartenant à autrui. C’était lors d’une altercation dans la localité de Tchiky (commune de Diass) dans le cadre du « némékou tour » du leader de PASTEF (Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité). Le jeune Omar Dione (proche de la dame Fatou Dione chargé de mission à la présidence de la République) que le procureur croit être à l’origine des altercations, pourrait écopé de un an dont six mois ferme.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img