lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilSociétéSerigne Mbaye Thiam, un ministre en eaux troubles

Serigne Mbaye Thiam, un ministre en eaux troubles

Discret depuis le début des inondations en banlieue dakaroise, Serigne Mbaye Thiam, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, porte pourtant une part des responsabilités dans la récurrence de ce sinistre.

Après avoir tenu en haleine le Sénégal lors de l’épisode Diary Sow, qu’il avait parrainée, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, était retourné à l’ombre. L’actualité liée aux inondations en banlieue dakaroise devrait le sortir de sa léthargie. Car, le ministre socialiste au même titre que le ministre Oumar Guèye, chargé de la Gouvernance locale et des collectivités territoriales, est impliqué au premier chef dans la gestion des conséquences de cette catastrophe naturelle. Pour preuve, Serigne Mbaye Thiam avait pris part le 20 août dernier à la «réunion d’urgence» portant sur les inondations au palais de la République convoquée par le chef de l’État. En compagnie du ministre Oumar Guèye, des autorités administratives (gouverneur, préfets, sous-préfets etc.) ainsi que des responsables des services de l’Etat compétents, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement aurait été vivement sermonné par le président Macky Sall. Pour incompétences ?

Sur ce dossier des inondations en banlieue dakaroise, Serigne Mbaye Thiam est loin d’être à l’aise. Chargé de coordonner la mise en œuvre des politiques et actions de prévention et de lutte contre les inondations, suite aux fameuses inondations de septembre 2020, le socialiste est pour le moment aux abonnés absents. Préférant laisser les ministres Oumar Gueye et Antoine Diome monter au créneau, le ministre Thiam devrait pourtant communiquer sur sa mission, les opérations pré-hivernales, leur exécution, les zones touchées et le pourquoi. En lieu et place, il est surtout question d’une fuite de responsabilités devant le sinistre récurrent et son gouffre à milliards.

C’est le même Serigne Mbaye Thiam qui, en novembre 2020, s’était présenté devant l’Assemblée nationale pour répondre à la mission d’information parlementaire (15 septembre au 31 octobre 2020 suite aux dégâts occasionnés par ces fortes précipitations et la polémique qui s’ensuivirent) sur le dossier des inondations de septembre 2020 et l’état d’exécution des travaux de mise en œuvre du Programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI) 2012-2022. « Le rapport présenté au chef de l’Etat, en octobre 2020, porte beaucoup d’éléments de convergence avec l’évaluation faite par le gouvernement en 2020, qui situe le taux d’exécution du programme à 66,65 %, correspondant à 511,231 milliards de nos francs sur la somme initiale », expliquait alors le ministre de l’Eau et de l’assainissement.

En ce mois d’aout 2021, caniculaire sous toutes les coutures, le ministre socialiste est attendu pour de plus amples explications sur l’effectivité de l’exécution de ce programme décennal et sur ses responsabilités concernant la récurrence des inondations en banlieue dakaroise. A ce jour, sur les 766 milliards de F CFA prévus, le programme a été déroulé à hauteur de 66,65 %, selon les autorités. Alors, où se situe le problème ? Le ministre Oumar Gueye, dans une communication de crise très maladroite, a pataugé dans ses propres explications. Chat échaudé craignant l’eau froide, le ministre Serigne Mbaye Thiam pourrait être tenté de laisser passer la tempête. Jusqu’à quand ?

2 Commentaires

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img