mercredi, août 10, 2022
spot_img
AccueilSociétéTension sociale : Deux jours sans transport commun et privé

Tension sociale : Deux jours sans transport commun et privé

Le secteur du transport sera paralysé pendant 48 heures (mercredi 1er et jeudi 2 décembre). Une grève générale est décrétée sur l’ensemble du territoire par le Cadre Unitaire des Syndicats des Transports Routiers du Sénégal (CURTRS). C’est « pour exiger la satisfaction des revendications », disait Gora Khouma la semaine dernière. Avant de dénoncer « les conditions de travail difficiles des acteurs confrontés à des tracasseries de la police, de la gendarmerie, de la douane ainsi que le système de pesage ». D’autres points sont inscrits dans leur plateforme dont les frais exorbitants pour l’obtention de la carte grise numérique, de la nouvelle plaque d’immatriculation, l’âge pour pouvoir disposer d’un permis de conduire porté à 30 ans… Les usagers des moyens de transport en commun ou privé (taxi, bus AFTU, car rapide, Ndiaga Ndiaye, camion) sont ainsi partis pour vivre deux jours de calvaire. Surtout aux heures de pointe. Même si les bus Dakar-Dem-Dikk et les « clandos », non concernés par la grève, seront sur la route pour assurer le « service minimum ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img