samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilSports4ème mandat à la FSF : Saer Seck déplore le manque...

4ème mandat à la FSF : Saer Seck déplore le manque de « recul » et de « hauteur » de Me Augustin Senghor

Avec l’éloquence du discours qu’on lui connaît et le sens de la nuance, Saer Seck, le président de la Ligue sénégalaise de football sénégalais (LSFP), via un communiqué, a déchiré à son tour le protocole d’Eden Rock du 22 juillet dernier avec diplomatie, en critiquant toutefois la volonté d’Augustin Senghor de briguer un quatrième mandat à la tête de la fédération sénégalaise de football (FSF), alors qu’il avait promis le contraire. Saer Seck, estime aussi que Augustin Senghor, après trois mandats, «aurait dû prendre du recul et de la hauteur pour aider à trouver un consensus entre les autres candidats» qu’étaient Saer Seck himself, Mbaye Diouf Dia et Mady Touré.

«Je pensais et continue de penser qu’après trois mandats, cinq CAN, un poste, extraordinaire pour le Sénégal, de 1er vice-président de la CAF et après avoir déclaré en toute bonne foi que le mandat qui s’achève le 7 août 2021 serait son dernier mandat, qu’il aurait dû prendre du recul et de la hauteur pour aider à trouver un consensus entre les autres candidats. », a déploré le président Diambars.

Avant d’ajouter : «ces derniers (Ndlr : Mady Touré, Saer Seck, Mbaye Diouf Dia) se seraient, à leur tour, engagés aux côtés de l’État, à préserver sa représentation au comité exécutif de la CAF, ainsi que son poste de 1er vice-président au profit de notre pays.»

Ce qu’on appelle trivialement le Protocole d’accord II actant le consensus relatif à la Gouvernance du football et autour du prochain mandat du comité exécutif de la fédération sénégalaise de football avait été signé après une réunion, le jeudi 22 juillet 2021 au siège du CNOSS, en présence du ministre Abdoulaye Seydou Sow, de Ibrahima Ndao, représentant du ministère des Sports et de Monsieur Issa Mboup, représentant du CNOSS.

La rencontre avait aussi réuni outre les membres de la commission (les quatre candidats aux élections au poste de président de la fédération) à savoir Mbaye Diouf Dia, Saer Seck, Augustin Senghor et Mady Touré.

Après de larges discussions entre les candidats et auditions de chaque candidat par la commission, il avait été convenu la fusion des programmes des différents candidats en un programme commun consensuel devant servir de référence à l’action fédérale durant le prochain mandat.

Il avait aussi été décidé la désignation du candidat Augustin Senghor pour conduire le programme consensuel pour le mandat à venir.

Mais, aujourd’hui, Saer Seck à son tour quitte le bateau du protocole II en se retirant «du consensus dont l’esprit programmatique et les conditions posées par moi ne me semblent plus respectés»

Dans la foulée, le président de la Ligue sénégalaise de football sénégalais (LSFP) a aussi décidé de «ne pas être membre du prochain comité Exécutif (au titre des 8 cooptés prévus dans les accords du consensus) ainsi que d’aucune instance fédérale». Cette défection de Saer Seck laisse dans le bateau du 4ème mandat Augustin Senghor, seul avec son dernier soutien—candidat, Mbaye Diouf Dia…face à un challenger qui s’’appelle Mady Touré. Wait and see.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img