samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilSports4ème mandat de Augustin Senghor : Cheikh Oumar Sy dénonce une forfaiture...

4ème mandat de Augustin Senghor : Cheikh Oumar Sy dénonce une forfaiture et préconise une pétition

L’ancien député Cheikh Oumar Sy a dénoncé une «forfaiture» et préconisé une «pétition» après la fusion des programmes des différents candidats à la présidence de la fédération sénégalaise de football (FSF), suivie de la désignation du candidat sortant Augustin Senghor pour conduire le dit programme consensuel pour le mandat à venir.

«Vous faites trois mandats (consécutifs), vos résultats sont mitigés. Au lieu de passer le témoin avec honneur, vous cherchez des compromissions qui vont continuer à plomber notre football.», a dénoncé l’ancien député de Bes du niak qui indexe ainsi directement le président sortant Augustin Senghor.

Avant de s’interroger : «y a t-il une clause dans le règlement de la fédération qui dit que les candidats peuvent signer un compromis sans passer par des élections qui sont les voies légitimes de renouvellement des instances de notre football. Nous n’avons plus d’infrastructures sportives qui sont aux normes internationales à cause des nombreux compromis. Je pense qu’il faut lancer une pétition contre cette forfaiture.»

Le Protocole d’accord II actant le consensus relatif à la Gouvernance du football et autour du prochain mandat du comité exécutif de la fédération sénégalaise de football s’est réunie le jeudi 22 juillet 2021 au siège du CNOSS.

La rencontre a réuni outre les membres de la commission (les quatre candidats aux élections au poste de président de la fédération) à savoir Mbaye Diouf Dia, Saer Seck, Augustin Senghor, Mady Touré.

En présence du ministre Abdoulaye Seydou Sow, de Monsieur Ibrahima Ndao, représentant du ministère des Sports et de Monsieur Issa Mboup, représentant du CNOSS.

Après de larges discussions entre les candidats et auditions de chaque candidat par la commission, il a été convenu la fusion des programmes des différents candidats en un programme commun consensuel devant servir de référence à l’action fédérale durant le prochain mandat.

Il a aussi été décidé la désignation du candidat Augustin Senghor pour conduire le programme consensuel pour le mandat à venir et cette décision est acceptée par les 3 candidats engagés.

Toutefois, le candidat Mady Touré a réservé sa décision définitive à la consultation de sa base et la rendra au plus tard le 30 juillet.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img