lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilSportsAliou Cissé : « Nous sommes prêts à jouer n’importe quelle équipe...

Aliou Cissé : « Nous sommes prêts à jouer n’importe quelle équipe aux barrages »

Le coach Aliou Cissé et ses joueurs ont fini de composter leur billet pour les barrages qualificatifs à la Coupe du Monde 2022 de football au Qatar. En conférence de presse après la victoire sur la Namibie (3-1) à Soweto, le technicien dit ne pas se faire de fixation sur le prochain adversaire dans le « top 10 » africain.

Quelles sont vos impressions sur ce deuxième match contre la Namibie ?

Un match difficile avec de l’intensité, une envie de gagner pour les deux équipes. Cela ne me surprend pas. Je savais que les Namibiens allaient mettre beaucoup d’impact et d’agressivité. Ça n’a pas loupé, mais nos joueurs ont été présents. Il y a eu du répondant. C’était un match de caractère qui s’est joué au mental. A l’arrivée, les 3 points sont mérités.   

Vous avez parlé de match difficile. Qu’est-ce qui a été déterminant pour la victoire ?

C’est vrai qu’il était difficile de remobiliser tout le monde sur ce match. Cela était compliqué à l’échauffement, les garçons étaient fatigués. Après le mental, la connaissance du foot africain et l’expérience collective font qu’à un moment donné, nous arrivons à s’imposer partout où nous allons.

Vous n’avez jamais perdu de match lors des qualifications CAN comme Coupe du Monde. C’est quoi votre secret ?

Il s’agit du travail, de ne pas griller les étapes, de prendre les matchs les uns après les autres. Il y a aussi l’ambition des joueurs, de la fédération et de tout un pays de voir les Lions présents à la Coupe d’Afrique et à la Coupe du monde. Surtout, nos supporters ont envie de voir l’équipe gagner à chaque match. Nous jouons avec humilité, engagement et détermination. Sachant que rien n’est fait et rien ne nous sera donné. Car nous sommes attendus partout. Donc nous sommes satisfaits des performances réalisées depuis 6 ans.

C’est un bon coup de se qualifier pour le second tour avant terme. Est-ce que vous vous attendiez à cela ?

Evidemment. Le Sénégal a un statut en Afrique et dans le monde que nous devons honorer avec les joueurs qui constituent cette équipe. Voilà 6 ans que nous voyageons partout sur le continent. Venir chercher les 3 points ici (à Soweto en Afrique du Sud où la Namibie reçoit pour ses matchs à domicile), cela faisait partie de nos objectifs.

Allez-vous changer l’équipe pour les prochains matchs ?

Il est un peu trop tôt de se projeter sur les deux derniers matchs. Mais nous savons que l’équipe du Sénégal, ce n’est pas que 11 joueurs. C’est un groupe de 23 et qu’ils vont jouer beaucoup de matchs durant le mois de novembre avec leurs clubs. Nous avons la qualification (pour le second tour), mais nous devons à chaque sortie prouver que nous sommes à la hauteur de notre statut. Maintenant, ces deux matchs (contre Togo et Congo) peuvent nous permettre de voir d’autres garçons. Mais pour l’instant, nous sommes satisfaits de cette victoire que nous dédions à tout le peuple.

Vous pensez déjà aux barrages ?

La prochaine étape, c’est les deux matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde. Nous avons à cœur de les gagner pour faire plaisir à nos supporters. Après, il y aura la Coupe d’Afrique… Ces quatre victoires consécutives que nous venons d’avoir permettent d’avoir beaucoup plus de sérénité et de travailler tranquillement cette CAN, qui s’approche et qui sera très difficile où le Sénégal sera attendu… Il faut féliciter les joueurs pour leur caractère, leur patriotisme en acceptant de venir à chaque fois défendre les couleurs de la nation. Je crois qu’on tient quelque chose, maintenant dans le football c’est toujours une remise en question. Ce que nous ferons dans trois semaines et repartir pour d’autres combats.  

Est-ce que le fait d’être assuré de jouer le second tour des qualifications du Mondial aura un impact positif sur la préparation de la CAN ?

Bien sûr, parce qu’à force de jouer des matchs nous retrouvons une ossature avec une équipe qui, depuis un bon bout de temps, joue ensemble. Les automatismes et les affinités se créent dans le jeu. Cet après-midi contre la Namibie, nous avons de très bonnes choses comme lors du premier match à Dakar. Il est important de bien préparer ces matchs des éliminatoires, parce que la CAN sera la suite.

N’êtes-vous pas préoccupé par l’adversaire du Sénégal pour les barrages qualificatifs au Mondial ?

Non. Je crois qu’aujourd’hui, il n’y aura pas match facile pour le Sénégal. La Namibie qui n’est pas bien positionné sur les rankings continental et mondial, mais on a vu que sur les deux matchs, nous n’avons jamais dominés du début à la fin… Nous sommes prêts à jouer n’importe quelle équipe. Il faut se concentrer sur nous-mêmes. Dès lors que nos joueurs évoluent sur leur vraie valeur, avec les qualités qu’on leur connait, nous ne devons avoir peur d’aucun pays.

(Conférence de presse)

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img