dimanche, décembre 5, 2021
spot_img
AccueilSportsAliou Cissé un sélectionneur de lions en sursis

Aliou Cissé un sélectionneur de lions en sursis

Attendu au tournant, Aliou Cissé s’avance vers des mois cruciaux. L’avenir du sélectionneur des Lions dépend beaucoup de la prochaine Can 2021 dont le tirage des poules se déroule aujourd’hui à Yaoundé.

En décidant de ne pas se rendre à Yaoundé pour le tirage des poules de la CAN 2021, Aliou Cissé prend l’option de se concentrer sur la liste prochaine des Lions devant défier le Togo (en éliminatoires du Mondial 2022) le 1er septembre à Thiès et ensuite le Congo Brazaville le 7 septembre. C’est la thèse officielle. De manière plus officieuse, le sélectionneur national, en esquivant le déplacement du Cameroun, s’évite sans doute une pression supplémentaire liée aux sollicitations à chaud des médias concernant la future poule du Sénégal et nombre d’autres questions relatives à la sélection du Sénégal. On le sait : l’ancien membre de la génération 2002 n’est pas fan des rencontres avec la presse et encore moins des débats technico-tactiques autour des Lions. Pourtant, avec les échéances fortes à venir, le débat est inévitable autour de sa personne et du jeu de la bande à Sadio Mané.

Aliou Cissé peut-il encore faire progresser la sélection nationale ? Le sujet avait été évoqué dernièrement, au sortir de matchs contre de petits poucets africains, où la qualité de jeu des Lions rassemblaient plus à une fausse note qu’à une symphonie achevée. Mieux : Gana Gueye et Cie butaient également sur les grosses équipes en situation de matchs couperets comme en 2017 contre le Cameroun en quart de finale de Can et contre l’Algérie en 2019 en finale de Can. Interpellé sur cette équation, Aliou Cissé avait botté en touche : « La dernière fois qu’on est allé en finale de Can c’était en 2002. On avance et l’avenir est prometteur». Vraiment ?


En décidant de ne pas se rendre à Yaoundé pour le tirage des poules de la CAN 2021, Aliou Cissé prend l’option de se concentrer sur la liste prochaine des Lions devant défier le Togo (en éliminatoires du Mondial 2022) le 1er septembre à Thiès et ensuite le Congo Brazaville le 7 septembre.

Seulement, en dehors de la qualité douteuse de la pelouse de Lat Dior de Thiès, les Lions ne progressent ni dans le jeu ni dans la maitrise collective. A part quelques fulgurances, les prestations de la sélection sont un enchainement de déchets techniques. Le milieu, quelque peu renforcé par Namphalys Mendy, a retrouvé un semblant de maitrise. Cela ne saurait satisfaire un peuple qui réclame du jeu, de la maitrise et le trophée continental qui ne saurait être possible sans une remise en cause des méthodes de Cissé. Crayonné comme un meneur d’hommes, le sélectionneur souffre de ses limites tactiques.

Le débat s’était posé sur l’opportunité de trouver un adjoint de taille au sélectionneur afin de le seconder dans sa tâche et de lui apporter un plus. Son second, Regis Bogaert, plus préparateur mental que technicien, a rejoint Amiens. En avril dernier, carte blanche aurait même été donné à la DNT pour proposer le profil du futur collaborateur d’Aliou Cissé. Les noms de Youssouph Dabo, actuel coach de Teungueth Fc (Ligue 1 Sénégal), Pape Fall ou Omar Daf (coach de Sochaux) sont souvent avancés. Dabo, Fall, Daf ou un autre, la situation semble claire : la sélection a besoin d’un nouveau souffle pour ses défis futurs. Avec ou sans Aliou Cissé. Au sortir des derniers matchs officiels des Lions en éliminatoires de la CAN 2021, contre le Congo et l’Eswatini, des voix autorisées dont des fédéraux s’étaient même levées pour réclamer son limogeage. Preuve qu’Aliou Cissé est de plus en plus en sursis.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img