mercredi, décembre 7, 2022
spot_img
AccueilSportsAmadou Gallo Fall : "Les femmes restent peu visibles dans le sport"

Amadou Gallo Fall : « Les femmes restent peu visibles dans le sport »

« BAL4Her ». C’est une initiative de la Ligue africaine de basketball, dirigée par Amadou Gallo Fall pour rendre hommage aux femmes, qui s’activent dans le domaine du sport.

A l’occasion de la journée mondiale des droits de la Femme (8 mars), la Basketball Africa League (BAL) a organisé un panel pour « mettre en lumière les opportunités que leur offre le sport ». C’est en marge des compétitions de la Conférence Sahara à Dakar (5-15 mars). Une initiative dénommée « BAL4Her » et s’appuyant sur l’expérience d’un groupe de femmes, qui se sont illustrées dans le milieu. En plus d’être « influentes et inspirantes ».

Il s’agit de Gbemisola Abudu (Nigeria) vice-Présidente de la NBA, Liz Mills (Australie) entraineur AS Salé du Maroc, Haydee Ndayishimye (Rwanda) responsable accueil de la BAL, Monica Rogers (Etats-Unis) chargée du programme féminin de la NBA Academy et Awa Cissé (Sénégél) créatrice de contenu, par ailleurs modératrice de la rencontre. Elles inspirent « une réfléxion et un échange sur le rôle que la femme joue dans notre société, et en particulier dans le sport », selon Amadou Gallo Fall.

Avant de poursuivre : « Elles aideront à donner une orientation à nos jeunes filles sur la façon de tirer profit du pouvoir transformateur du sport dans leur développement de carrière. Comment le sport peut-il contribuer à l’émancipation de la femme ? La pratique des activités sportives leur permet de s’affranchir des contraintes sociétales ou culturelles, de se confronter à la mixité et même de réhabiliter leur corps après un traumatisme ».

A l’en croire, la BAL comme la NBA offrent aux femmes des postes stratégiques dans différentes directions, dans les équipes opérationnelles et dans tout l’écosystème notamment l’arbitrage, les fournisseurs de services. Toutefois, « Les femmes restent encore trop minoritaires et peu visibles dans le sport. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons créé SEED (Sports for Education and Economic Development) en intégrant une section féminine ».

La Basketball Africa League que dirige Amadou Gallo Fall a même lancé un programme d’activisme contre les violences faites aux femmes. « L’objectif, c’est de sensibiliser et combattre ce fléau contre dans notre société ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img